Le monde comme il va

par

Un lecteur actif

Le lecteur est actif dans la mesure où il se retrouve dans la vision de Babouc. Ainsi le lecteur voit tout ce qui se passe, est présent dans chaque situations au côté de Babouc. Les descriptions des lieux, des actions permettent au lecteur de se faire une idée précise de chaque visite et ainsi d'accompagner Babouc dans son périple que ce soit dans les temples, les palais, chez l'habitant ou encore dans l'antichambre. Le lecteur est au courant de tout et libre ainsi de se forger sa propre opinion par rapport aux habitants de Persépolis.

Plusieurs techniques existent pour rendre la lecture vivante, notamment avec des verbes d'actions, avec par exemple dans le texte: «il vit», «il entra», «il passa» et bien d'autres, rendant le texte particulièrement dynamique et incitant le lecteur à se montrer attentif à chaque actions se déroulant. Ainsi on suit Babouc et on accompagne ses actions, ses déplacements et ses différentes visites et rencontres.

Il y a également l'utilisation de phrases de transition entraînant le lecteur à ''suivre'' Babouc: «[...]courons sans tarder dans cette capitale de l'Asie.». L'emploi du ''nous'' emmène le lecteur à se sentir concerné et à suivre Babouc dans son périple.

Les perpétuelles critiques de Babouc nous emmènent également à réfléchir au ''sort'' de Persépolis, le lecteur peut ainsi se faire son propre jugement. Il est aidé grâce aux nombreuses descriptions des lieux et réactions des personnages. C'est une visite guidée de Persépolis.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un lecteur actif >

Dissertation à propos de Le monde comme il va