Le Pays où l'on n'arrive jamais

par

Hélène

 Elle aussi a quinze ans. On ne connaît pas son lieu de naissance mais on sait que son père est mort pendant la guerre et qu’elle a été adoptée par le très riche monsieur Drapeur à Stonne alors qu’elle était malade et que sa mère était mourante. Elle est enfermée à plusieurs reprises car elle a appris que monsieur Drapeur n’est pas son père et qu’elle veut chercher son grand pays, celui de sa maman Jenny : un pays de bouleaux, de palmiers, de pommiers, à la terre noire. Les adultes ne la comprennent pas : ils pensent qu’ils la gâtent suffisamment et que son pays est celui où elle vit avec eux.

Fille au tempérament de feu, elle est guidée par son rêve et dotée d’une dureté innocente sans doute du fait de son extrême jeunesse : « Dans le visage de l’enfant amaigri et déchiré par les ronces, et qu’encadraient des cheveux en désordre, poussiéreux et d’un éclat magnifique, brillaient des yeux où filtrait une lumière d’une dureté angélique. » Garçon manqué aux cheveux courts et à la tenue vestimentaire plutôt masculine, Hélène va vivre des aventures avec Gaspard au fil de ses fugues. Grâce à son ami, elle rencontrera de nouveaux compagnons et de mystérieux animaux qui surgissent comme par enchantement sur leur chemin (c’est un cheval pie et un ours qui conduisent par exemple les deux jeunes gens à maman Jenny).

Inscrivez-vous pour continuer à lire Hélène >

Dissertation à propos de Le Pays où l'on n'arrive jamais