Le Roman de Renart

par

Vue générale, dont le jugement de Renart et le siège de Maupertuis

Renart vit dans sonchâteau de Maupertuis avec Hermeline sa femme et ses trois enfants Percehaie,Malebranche et Rovel. À part les membres de sa famille, tous les personnagesqu’il rencontre sont des victimes potentielles : le coq Chantecler, qu’ilforce à chanter les yeux fermés pour mieux le dévorer ; Tiecelin lecorbeau, à qui il dérobe un fromage en détournant son attention ; lesmarchands auprès desquels il se fait passer pour mort afin de voler leurcargaison ; Ysengrin le loup qui se trouve pris au piège dans la glacealors qu’il pêchait, ayant sur les conseils de Renart fait tremper sa queuedans l’eau ; Hersent, la louve sa femme, violée, etc.

Bientôt les habitantsne comptent plus le nombre de ses malices, et l’insigne Renart se voitreprocher sa ruse et son orgueil par de multiples accusations devant le roi,incarné par Noble le lion. Ce dernier décide de sévir alors que le coq Chantecleret les poules Noirette, Pinte, Roussette et Blanche réclament justice pour lemeurtre de Copette, poule mutilée puis assassinée par Renart. Le roi envoieBrun, l’ours, quérir le goupil qui est attendu à la cour pour répondre de sesactes frauduleux. Encore une fois Renart use de malice et invite Brun à lécherle miel se trouvant dans le creux d’un arbre. L’ours s’y coince la tête etretourne voir le roi bredouille. Noble envoie ensuite Tybert le chat pourramener Renart. Cette fois, le rusé personnage indique au chat un grenierrempli de souris, et le chat s’y rend, tombant ainsi dans un piège, se faisantrouer de coup par le propriétaire des lieux. Seul Grimbert le blaireau parvientà livrer Renart au roi, qui commence alors son jugement.

À la vue des nombreusesaccusations formulées à son encontre, et pour le plus grand contentement desbarons, Renart est condamné au gibet. Il échappe cependant à l’exécution endéclarant vouloir se repentir et se faire pèlerin. Mais ayant à peine quitté lasalle du trône, croix sur le dos, il tente de manger Couard le lapin, un autreseigneur. Ce dernier parvient à s’échapper et rapporte l’attitude du goupil auroi qui, se sentant abusé, envoie tous les barons à la poursuite du fourbe.

Le château deMaupertuis est assiégé, et après de long mois de bataille le goupil estfinalement capturé. Le roi restant désormais insensible à ses tentatives deruses, Renart a la corde au cou et semble voir sa dernière heure arriver. Safemme Hermeline arrive alors et parvient à annuler sa pendaison en échange d’untrésor conséquent. Le roi accepte cet échange mais avertit qu’à la moindreconduite répréhensible de Renart, la mise à mort sera inévitable.

Renart ne peut luttercontre sa nature profondément perfide et continue ses malices. Un duel l’opposantà Ysengrin est organisé et le loup l’emporte. Encore une fois Renart, amoché etassommé suite au combat, est conduit à la potence. Il parvient de nouveau àéviter la mort en se faisant moine, mais même au couvent où il vit désormais,il ne peut s’empêcher de semer le trouble et se fait renvoyer. Il revientensuite vivre à Maupertuis où il reprend sa vie de malice.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Vue générale, dont le jugement de Renart et le siège de Maupertuis >