Les Dieux ont soif

par

L’amour

Malgré le climat de suspicion constant dans lequel vivent les personnages, Anatole France parvient tout de même à faire de la place dans les relations entre personnages à l’amour. Ainsi, il est question d’amours frivoles à l’image des nombreuses relations de Philippe Desmahis, et de relations encore moins nobles.

Mais le roman traite aussi de l’amour qu’éprouvent Évariste Gamelin et Élodie Blaise l’un pour l’autre. Leur liaison commence dès les premiers chapitres du roman. Évariste, de situation modeste, n’espère pas pouvoir gagner l’affection d’Élodie dont le père, vendeur d’estampes, a su amasser, même dans le cours tumultueux de la Révolution, une fortune conséquente. Mais Élodie parvient à lui faire avouer les sentiments qu’il éprouve pour elle.

« Ils se croyaient seuls au monde. Dans son exaltation, Évariste leva les yeux vers le firmament étincelant de lumière et d’azur : “Voyez : le ciel nous regarde ! Il est adorable et bienveillant comme vous, ma bien-aimée ; il a votre éclat, votre douceur, votre sourire.” »

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’amour >

Dissertation à propos de Les Dieux ont soif