Les Politiques

par

Société civile, esclavage et pouvoir domestique

Dans cette œuvre, Aristote cherche notamment à retracer la généalogie de l’Etat. En effet, il s’intéresse aux différentes composantes de la société et donc de l’Etat. Le point de départ est l’union sexuelle de deux éléments principaux qui forment l’état. Le but de cette union est la procréation, la reproduction. C’est la nature qui fixe ses bases qui a établit la hiérarchie dans laquelle la société fonctionne. Elle a placé l’Homme à la tête de cette société. L’Homme, cet être doté de raison, a soumis tous les autres éléments de la société. Ainsi, deux premières associations sont identifiées : celles « du maître et de l'esclave, de l'époux et de la femme ». Ces deux premières associations sont les bases de la famille. Nous constatons qu’Aristote place la famille au cœur de la société. Grâce à l’union répétée de l’Homme et de la femme, une famille puis un village voit le jour. Ce village regroupe donc les individus d’une même famille. L’auteur insiste sur les rapports entre les membres de la famille. Il établit le mode de fonctionnement suivant : « Si les premiers États ont été soumis à des rois, et si les grandes nations le sont encore aujourd'hui, c'est que ces Etats s'étaient formés d'éléments habitués à l'autorité royale, puisque dans la famille le plus âgé est un véritable roi; et les colonies de la famille ont filialement suivi l'exemple qui leur était donné. ».

La prolifération de la famille a donné naissance à l’Etat. En d’autres termes, l’état est le résultat de l’agrégation des Hommes de différents groupes qui se sont mis d’accord pour ne former qu’un seul groupe plus large harmonisé. Ce large groupe (l’Etat) vient sanctionner l’organisation la plus moderne qui s’élève au-dessus de tous les membres. Cette naissance de l’état implique indirectement la disparition de tous les groupuscules qui formaient jadis la famille. Désormais, seul l’Etat compte, seul l’Etat existe, l’Etat et rien d’autre. L’auteur souligne à cet effet : « On ne peut douter que l'État ne soit naturellement au-dessus de la famille et de chaque individu; car...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Société civile, esclavage et pouvoir domestique >

Dissertation à propos de Les Politiques