Les Raisins de la colère

par

Résumé

LesRaisins de la Colère, roman publiéen 1939, relate le parcours d’une famille de fermiers américains, les Joad.Chassés de leurs terres par l’industrialisation et les nouveaux modes deproduction pendant la Grande Dépression, ils poursuivent l’espoir, comme tantd’autres, de trouver un nouveau travail en Californie. Leur périple chaotiquese mêle à une mise en relief de leurs personnalités, la promiscuité et lesdésillusions révélant au grand jour les penchants désespérés de chacun.

Audébut du roman, Tom Joad, le personnage principal, deuxième fils de Ma et PaJoad, dont il est d’ailleurs le fils préféré, sort de la prison d’Étatd’Oklahoma après quatre ans d’incarcération pour homicide involontaire et prendle chemin du retour vers la ferme de ses parents, sans rien connaître desnouvelles circonstances économiques. Sur le chemin, Tom Joad fait la rencontrede Jim Casy, un ancien prédicateur, qui a abandonné la vie religieuse en raisonde sa croyance en des thèses controversées. Par exemple, il pense que la vieentière est sacrée, y compris ce qui est communément admis comme vicieux. Demême, il pense qu’il suffit de vivre humblement pour obtenir le salut. Jim Casyaccompagne Tom chez lui. À leur arrivée, ils découvrent que la ferme familialea été désertée. Muley Graves, un vieux métayer du coin qui a pris la décisionde rester, leur apprend que tout le monde a quitté la région pour allerchercher du travail en Californie. Le lendemain matin, Tom et Jim partent pourla ferme de John, un oncle de Tom, car c’est là, d’après Muley Graves, que lafamille Joad réside désormais. À son arrivée, Tom trouve ses parents en trainde faire les valises pour un nouveau départ. Pa et Ma ont vu des prospectuspromettant du travail de cueillette en Californie et ont décidé d’y partir.C’est leur dernier espoir de retrouver une vie décente. Même si partir impliquede transgresser les règles de sa liberté conditionnelle, Tom Joad se joint auvoyage, et Jim Casy avec lui.

Levoyage jusqu’en Californie, à bord d’un vieux camion usé et bancal, est long etdifficile. Le grand-père de Tom, un vieil homme agressif qui se plaint sanscesse qu’il ne voulait pas quitter ses terres, meurt peu après le départ. Laroute est d’autant plus longue et difficile que les Joad sont loin d’être lesseuls à faire le voyage, ils ont même l’impression que toute l’Amérique est entrain de migrer vers la Californie. Le déplacement est laborieux parmi toutesces vieilles voitures en ruine, pleines à craquer d’objets sans valeur, quibloquent la mythique route 66. Les Joad font la connaissance d’Ivy et SairyWilson, un couple dont la voiture est tombée en panne. Ils les invitent àcontinuer la route avec eux. Sairy Wilson est malade, tant et si bien qu’à lafrontière californienne, elle n’est plus en état de poursuivre le voyage.

Plusles Joad s’approchent de la Californie, plus les rumeurs accablantes semultiplient : il semblerait que la Californie n’ait déjà plus de travail àproposer. Un migrant raconte même que son enfant est mort de faim, car laCalifornie a dû accueillir vingt mille personnes quand elle n’avait que huitcents emplois à offrir. Même si cela ne fait pas perdre leur courage aux Joad,leur premier jour en Californie est catastrophique. Durant leur traversée dudésert, Granma Joad est morte et Noah Joad, l’aîné des frères Joad, a décidé d’abandonnersa famille pour aller vivre dans le Colorado. Quant à Connie, le mari de Roseof Sharon, une des filles de la famille, enceinte, les quitte aussi. Les Joadrestants continuent envers et contre tout à lutter pour leur survie.

LesJoad sont en plus de toute cette adversité confrontés à l’hostilité de leurspairs. D’une part, les campements dérisoires, ancêtres des bidonvilles, sontsurpeuplés, et les migrants affamés qui y vivent n’hésitent pas à s’entretuerpour un peu de nourriture. D’autre part, les Californiens, qui se sententenvahis, haïssent d’emblée ces nouveaux venus, qu’ils surnomment les« Okies ». Trouver du travail, pour les Joad, est une mission quasi impossible,et quand ils en trouvent enfin, le salaire est minable au point qu’il ne leurpermet pas de manger. Les propriétaires les plus riches tiennent volontairementles migrants dans la pauvreté et la dépendance financière. Les Joads’installent dans un campement miteux appelé Hooverville. Un jour, une violentedispute éclate entre Tom et un shérif : Tom souhaite organiser un syndicatpour défendre les droits des Okies, et cela déplaît aux autoritéscaliforniennes. La dispute tourne au combat. Jim Casy assomme le shérif avantque Tom n’ait pu lui faire du mal et se fait par conséquent arrêter à sa place.La police débarque et annonce qu’elle va brûler Hooverville.

LesJoad déménagent alors dans un campement géré par le gouvernement, bien plusaccueillant qu’Hooverville. Les Joad se font des amis et trouvent à se faireemployer pour de petits travaux. Un jour, Tom, en travaillant, apprend que lapolice a prévu de générer une émeute dans le campement, émeute qui leur servirad’argument pour la fermeture du campement. Tom s’empresse d’alerter les hommesdu campement afin de prévenir le risque d’émeute. Malgré la qualité de viedécente dans ce campement, les Joad décident de partir à nouveau, car ilsn’arrivent pas à survivre sans un travail régulier. Ils trouvent un emploi dansla cueillette de fruits, mais apprennent un peu plus tard, avec tristesse, ques’ils gagnent un salaire aussi correct, c’est parce qu’on se sert d’eux pourbriser la grève organisée par les gens qui font habituellement ce travail.Entretemps, Jim Casy a été libéré de prison et a commencé à fonder des sortesde syndicats officieux (en se faisant, naturellement, des tas d’ennemis parmiles propriétaires californiens). Peu après l’affaire de la grève brisée, Tomrencontre Jim par hasard dans une manifestation. Un policier tue Jim devantTom. Tom venge immédiatement son camarade en tuant le policier.

LesJoad à nouveau perdent un de leurs membres : Tom désormais vivra caché,tandis que les Joad restants travailleront dans une ferme de coton. Hélas,Ruthie, la plus jeune des filles Joad, ne sait pas tenir sa langue et révèle àune autre petite fille de leur campement que son frère a tué un homme et qu’ilse cache aux alentours. Ma Joad prévient Tom et lui conseille de fuir. Toms’éclipse avec pour dessein de continuer ce que Jim n’avait puqu’entreprendre : fonder des syndicats pour défendre les travailleursmigrants.

Lasaison du coton touche à sa fin et de violentes pluies commencent à tomber, sibien que les hommes s’activent pour construire un barrage et protéger le vieuxwagon où loge la famille Joad. Parallèlement Rose of Shanon donne naissance à unenfant mort-né. Pour autant, la jeune femme est philosophe et, plutôt que desombrer dans le désespoir, elle tient à ce que les Joad continuent la lutte. MaJoad, pour protéger la famille de la pluie, trouve une grange abandonnée. Danscette grange, un homme est en train de mourir de faim pour s’être sacrifié afinde nourrir son enfant. Ma Joad songe tout à coup que Rose of Sharon produit dulait qui ne sera pas consommé. Elle dit à tout le monde, excepté au garçon et àsa fille de sortir. La jeune femme peut alors allaiter l’homme et lui éviter untemps la mort.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >