Les Six Napoléons

par

La passion de Holmes pour les enquêtes

Le personnage de Sherlock Holmes est aujourd’hui entré dans la légende du fait des nombreuses affaires qu’il est parvenu à conduire avec succès. Au nombre de celles-ci, figure « Les six Napoléons ». L’inspecteur Lestrade, au comble de la perplexité, ira se confier à lui. Aussi étrange que cela puisse paraitre, la lecture de l’ouvrage nous fait constater que le détective aime être au contact de situations qui rebuteraient à tous les coups un humain normal : « — Ah ! Du moment où il y a des cambriolages, cela devient plus intéressant. Donnez-moi donc des détails ». L’on en viendrait presque à se demander pourquoi il éprouve une telle passion pour ce genre de choses. La réponse se trouve peut-être dans quelques éléments liés à son enfance, période durant laquelle son sens de l’observation fut remarqué par le père d’un de ses amis. Mais on peut à juste titre penser qu’il ne s’agit que d’une question de nature et qu’il en est tout simplement passionné. Car aucune autre raison n’expliquerait le fait qu’il dise «Votre histoire du bris de ces trois bustes ne me fait pas rire, Lestrade, et je vous serai très obligé de me tenir au courant de tout nouvel incident qui se produirait ». Et au nombre des détails qui furent donnés, certains faisaient penser à un acte dicté par la démence.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La passion de Holmes pour les enquêtes >

Dissertation à propos de Les Six Napoléons