Les Yeux d’Elsa

par

Le personnage d’Elsa

Comme nous l’avons vu, Aragon s’identifie à un chevalier deroman courtois. Or, pas d’amour courtois sans femme : ici, Elsa, personnageréel et existant, est magnifiée, portée aux plus hauts degrés de la perfection,et suscite une admiration de même grandeur. Une grande partie du recueil estconsacrée à son portrait, à ses yeux en particulier, le poète usant et abusantencore une fois de l’hyperbole et des figures de style, afin qu’elle deviennequasiment divine. En l’idéalisant ainsi, Aragon la transfigure et lui donne lerôle de porteuse d’espoir et de courage. En effet, en pleine Seconde Guerremondiale, Elsa étant une femme juive, la présenter en héroïne symbole de lapatrie et de courage relève de l’acte résistant. De figure d’adoration aimée dupoète, elle s’élève au rang de porteuse d’espoir, incarnant à la fois l’amourde la patrie (souvent, dans le recueil, Aragon assimile la France à la femme)et l’espoir d’une victoire et d’un lendemain meilleur. Ainsi, Elsa semble êtreà elle seule à la fois une figure de résistance et d’inspiration.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le personnage d’Elsa >