L’évolution des idées en physique

par

La démarche des scientifiques dans l’explication des phénomènes

À
travers ce livre, les auteurs prennent l’initiative de critiquer des théories
qu’ils jugent erronées et en profitent pour inclure leur vision, tout en
respectant le cours de l’évolution des sciences. En effet cet ouvrage montre à
quel point les théories scientifiques les plus établies finissent par être
remises en cause, rien n’étant immuable dans l’explication des phénomènes du
monde.

Les
deux scientifiques critiquent notamment les positivistes et leur tentative
d’explication des phénomènes observables. Tout au long du livre, ils dressent
une sorte de parallèle avec un roman policier, le fil rouge étant la découverte
des principes applicables les mieux adaptés, les plus proches de la réalité. Le
lecteur va pouvoir se prendre au jeu et se mettre à chercher avec les auteurs
des indices, des coupables, comme s’il poursuivait les scientifiques
positivistes. Les auteurs évoquent l’importance de l’imagination dans la quête d’explication
et de compréhension des grands problèmes de la science : « Dans le
domaine de l’imagination il existe le roman à mystères parfait. Un tel roman
présente tous les fils essentiels et nous force à construire nous-mêmes la
théorie du cas en question. Si nous suivons la trame attentivement, nous
arrivons à une solution complète avant la révélation de l’auteur à la fin du
volume. La solution même, contrairement à celle des mystères d’un genre
inférieur, ne nous déçoit point ; elle apparaît d’ailleurs au moment où
nous l’attendions. »

Sans
aucune prétention, les deux auteurs parlent de leur livre comme d’un roman, d’une
fiction, et se posent la question du statut du lecteur :
« Pouvons-nous assimiler le lecteur d’un tel livre aux hommes de sciences
qui, à travers les générations successives, continuent à chercher les solutions
des mystères que contient le livre de la nature ? La comparaison est fausse et
devra être plus tard abandonnée ; elle présente cependant une part de
justesse, qui pourrait être élargie et modifiée de manière à la rendre plus
appropriée à l’effort de la science pour résoudre le mystère de
l’univers. »

Les
deux scientifiques restent très humbles et ne prétendent nullement détenir des
vérités absolues. Ils estiment être en quête des solutions poursuivies par
leurs homologues ou leurs prédécesseurs et restent conscients de la part de
mystère qui subsiste. Enfin, ils avancent pas à pas, essayant de trouver des
théories compatibles avec ce qu’ils ont dégagé en amont : « Ce grand roman à mystères n’est
pas encore résolu. Nous ne sommes même pas sûrs qu’il comporte une solution
définitive. La lecture nous a déjà donné beaucoup […] Mais nous nous rendons
compte que malgré tous les volumes lus et compris nous sommes encore loin de la
solution complète, supposé qu’il en existe une. […] Très souvent une théorie
en apparence parfaite s’est révélée inadéquate à la lumière d’une lecture
nouvelle. Des faits nouveaux apparaissent qui la contredisent ou qui ne sont
pas expliqués par elle. Plus nous lisons et plus pleinement nous admirons la
parfaite construction du livre, même si la solution complète semble reculer à
mesure que nous avançons. »

Les
auteurs retracent donc le processus de réflexion d’un détective qu’ils
comparent avec les étapes de la recherche et de la compréhension d’un
scientifique – découverte des éléments qui poussent à la spéculation, tissage
d’un lien entre ces éléments et compréhension finale des évènements observés. Ainsi
ils dégagent toute l’importance de la pensée et de la réflexion avant que ne
naisse la possibilité de faire progresser la science en soi. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La démarche des scientifiques dans l’explication des phénomènes >