L’évolution des idées en physique

par

La science comme source de connaissance du monde sensible

L’idée
principale défendue par les auteurs est simple : la science permet de
comprendre les impressions sensibles que l’esprit perçoit. Ils exposent ce
qu’est le travail de recherche afin de mettre en place des concepts physiques,
des systèmes viables ainsi que des théories permettant de décrire le réel, d’expliquer
les phénomènes observables et ainsi de prévoir et d’établir des prédictions (comme
le mouvement des planètes par exemple). C’est uniquement par la science que
l’on pourra atteindre la vérité objective disent-ils.

La
science permet d’expliquer le réel mais ne peut constituer exactement le reflet
parfait de la réalité : « les concepts physiques sont des créations
libres de l’esprit humain et ne sont pas, comme on pourrait le croire,
uniquement déterminés par le monde extérieur ». Les différents concepts –
physiques dans ce cas-ci et scientifiques en général –, dépendent de
l’impulsion humaine, d’une idée, d’une conjecture, d’une ébauche, qui
permettent ensuite de se lancer dans des travaux. Ces concepts représentent
donc de façon libre des créations de l’esprit humain permettant de simplifier
et de schématiser ce qui existe en réalité. En observant ces phénomènes de plus
près, Einstein et Infeld montrent que l’image rendue est bien plus simple et
permet d’appréhender plus facilement la réalité. Cependant, la limite de cette
observation est la réalité objective elle-même.

Malgré
tout, les deux scientifiques restent très humbles quant à la possibilité de
trouver des réalités absolues et irréfutables : ils se montrent lucides et
doutent face aux prétentions de la connaissance scientifique. La science ne
donne qu’une version, une des explications possibles de la réalité et de la
réalité sensible à travers des hypothèses théoriques abstraites inventées par
les hommes. Ils ont conscience que leurs propres théories restent des théories
parmi d’autres et qu’atteindre la réalité est difficile voire impossible, et
admettent donc que d’autres systèmes soient aussi efficaces, voire plus
efficaces que les leurs.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La science comme source de connaissance du monde sensible >