Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

par

Harper Lee

Nelle Harper Lee – plus connue sous le nom de Harper Lee – est une romancière américaine née en 1926 à Monroeville en Alabama, petite ville où elle passe son enfance et son adolescence. Son père avait été propriétaire et rédacteur en chef d’un journal local avant de pratiquer le droit et de travailler pour la législature de l’État d’Alabama ; sa mère s’occupe de sa fratrie de cinq dont Harper est la benjamine. La fillette est considérée comme un « garçon manqué », elle commence à lire très tôt et beaucoup ; elle a pour camarade de classe et voisin le futur écrivain Truman Capote, son aîné de deux ans.

Après la fin de son lycée en 1944, durant lequel elle développe un intérêt pour la littérature anglaise, elle part étudier à l’université pour jeunes filles Huntingdon à Montgomery, la capitale de l’État. Elle y étudie le droit de 1945 à 1949 et profite d’un programme d’échange avec l’université d’Oxford pour étudier à Wellington Square. Harper Lee abandonne cependant ses études six mois avant de les terminer pour partir à New York où elle espère entamer une carrière littéraire. Elle y travaille pendant les années 1950 au service réservation d’une compagnie aérienne. Son ami d’enfance Truman Capote, devenu célèbre, lui présente les Brown, un couple d’artistes qui deviennent les plus proches amis de Harper et lui offrent, à Noël 1956, un stylo et suffisamment d’argent pour qu’elle quitte son métier et se consacre à l’écriture pendant un an.

 

Dès l’été 1957 Harper Lee présente un manuscrit comportant plusieurs histoires à l’éditeur Tay Hohoff. Celui-ci l’invite à développer l’une d’entre elles en la guidant, et après deux ans et demi de réécriture paraît en 1960 To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur). L’auteure s’y réfère à son enfance en mettant en scène Scout, la narratrice, son alter ego, une fillette de six ans vivant dans la ville fictive de Maycomb en Alabama. C’est une enfant vive, observatrice, très précoce, dont le lecteur assiste à l’évolution au gré de ses heurts avec la réalité du monde qu’elle découvre. Son langage est celui d’une enfant mais son esprit analyse les choses avec la maturité d’une adulte. Sa mère est morte ; Atticus Finch, son père, est un avocat qui va prendre la défense de Tom Robinson, un Noir accusé à tort du viol de Mayella Ewell, une jeune fille blanche d’une famille pauvre. Malgré la belle défense de Finch, Tom Robinson est condamné. L’auteure s’inspire de proches pour dessiner ses personnages. Ainsi Dill, l’ami de Scout, figure Truman Capote, qui lui-même s’est inspiré de son souvenir de Harper Lee enfant pour un personnage de son premier roman Other Voices, Other Rooms (Les Domaines hantés, 1948). Le personnage d’Atticus Finch est très proche du père de Harper Lee et sa mère, une femme distante, trouve son incarnation en la tante Alexandra, qui veut faire de Scout une petite fille modèle. Truman...

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >

Dissertation à propos de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur