Notre-Dame de Paris

par

Résumé détaillé

Préface

 

            Hugo utilise ici unartifice qu’on trouve plus habituellement dans les romans épistolaires :il compose une fausse préface de l’éditeur, où il se désigne à la troisièmepersonne (« l’auteur »). Il laisse entendre que son histoire auraitun fondement réel, en disant qu’il l’a écrite à partir d’une inscription découvertesur les murs de la cathédrale Notre-Dame de Paris, maintenant effacée.

 

            Livrepremier

 

            Nous sommes en 1482 àParis. Quand le roman commence, deux fêtes ont lieu conjointement : le jourdes Rois et la Fête des Fous. Le peuple de Paris est en émoi. Dans la grandesalle du Palais de Justice, on doit représenter un mystère. Même si desmanifestations ont lieu à plusieurs endroits stratégiques de la ville, c’est icique les gens viennent en masse, car c’est là que se pressent les aristocratesles plus prestigieux, en particulier des ambassadeurs flamands. C’est aussi làque va avoir lieu l’élection du pape des fous. Hugo décrit les foulesimpatientes, parmi lesquelles se trouve un certain Jehan Frollo.

Le comédien censé jouer Jupiter dans la piècevient sur scène pour calmer la foule. Il est embarrassé car il faut attendre lecardinal avant de commencer le spectacle, mais les spectateurs le huent pour qu’oncommence immédiatement. Pierre Gringoire, l’auteur du mystère, sauve la mise enl’autorisant à commencer. La pièce commence enfin. Avant même que le prologuesoit terminé, l’attention de la foule, au grand dam de Gringoire, est troubléepar l’irruption du mendiant Clopin Trouillefou, puis par l’arrivée triomphaledu cardinal et de tous les aristocrates. En vain, Gringoire essaie d’attirerl’attention sur sa pièce, dont le narrateur souligne la qualité.

            Coppenole, un homme dupeuple, organise un concours de grimaces en face de la scène. Plus grand-mondene regarde le mystère. C’est Quasimodo, sonneur de cloches à Notre-Dame, sourd,bossu et très laid, qui l’emporte involontairement. On le fait Pape des Fous.

            Le mystère doits’interrompre ; un gamin a dérobé l’échelle nécessaire à Jupiter pourregarder Esmeralda qui vient d’arriver, en attirant l’attention générale.

 

            Livredeuxième

 

            Gringoire s’éclipse enpestant, mais partout où il se rend, on fait la fête. Sur la Place de Grève, unefoule entoure Esmeralda en plein spectacle. Elle danse et sa chèvre Djali imitedes attitudes humaines. Esmeralda est une très belle Bohémienne. Son succès estgrand parmi la foule, même si Claude Frollo, archidiacre de Notre-Dame, ladésapprouve. Pierre Gringoire s’enfuit car il n’a pas d’argent à lui donner.Plus tard, alors qu’il erre à la recherche d’un toit, il entend Esmeraldachanter. La foule qui a élu Quasimodo arrive. La liesse est interrompue parFrollo qui ordonne à Quasimodo, en langage des signes, de rentrer.

            Gringoire suitEsmeralda à travers les rues. Alors que Quasimodo surgit et tente d’enlever lajeune femme, Gringoire appelle à l’aide. Un officier arrive et empêche l’enlèvement :c’est Phœbus de Châteaupers. On comprend que Quasimodo n’a pas agi selon sapropre volonté.

            Gringoire continue de errer.Il traverse les quartiers les plus mal famés, si bien qu’il arriveinvolontairement à la Cour des Miracles, le pire endroit de Paris, le plus saleet le plus dangereux. Clopin Trouillefou, qui a beaucoup de pouvoir en ceslieux, décide de faire pendre Gringoire. Le jeune homme est tiré d’affaire inextremis par Esmeralda, qui accepte de le prendre pour mari. Selon la traditionbohémienne, cela suffit pour sauver un homme de la pendaison.

            Plus tard, Gringoireessaie de coucher avec Esmeralda, en pensant qu’elle ne l’a pas épouséuniquement pour le sauver. C’est pourtant le cas. Elle accepte cependantd’entretenir avec lui une relation amicale, et les deux personnages s’en disentun peu plus sur leurs passés respectifs en partageant un repas frugal.

 

            Livretroisième

 

            Il s’agit d’unedigression où Hugo précise le décor et prend parti. En effet, d’une part, il s’insurgecontre l’abandon du patrimoine architectural parisien, à travers l’exemple deNotre-Dame, défigurée par des restaurations malvenues ; d’autre part, ildécrit le Paris de 1482 tel qu’on pouvait le voir depuis les tours deNotre-Dame.

 

            Livrequatrième

 

            On ne retourne pas,ici non plus, aux personnages que l’on avait quittés au deuxième livre. Hugoplace ici un long retour sur la vie de Quasimodo. Il décrit dans quellesconditions l’être monstrueux est né, dans quelles conditions aussi le jeuneFrollo a décidé de l’adopter après qu’on l’eut abandonné à l’entrée de Notre-Dame.On comprend mieux, à ce stade, ce qui meut le personnage de Frollo. Dès le plusjeune âge, celui-ci s’est enfermé dans une attitude rigoriste, son but étant dene jamais sortir du droit chemin, et d’atteindre par là une sorte de savoirabsolu. Malgré son désintérêt total (pour ne pas dire son mépris) envers lafemme et la chose sexuelle, Frollo n’est pas qu’un homme froid et intouchable,il aime sincèrement Quasimodo, comme s’il était son propre fils, et JehanFrollo, son frère. On constate également que Frollo est mu par un racismeprononcé, puisqu’il fait systématiquement montre de haine à l’encontre du peuplebohémien (et donc, évidemment, d’Esmeralda).

 

            Livrecinquième

 

            Comme pour mieux appuyer son propos du troisième livre,Hugo décide ici de faire discuter Frollo, Jacques Coictier – plus connu pour safonction de médecin du roi – et le roi en personne, qui est là incognito. Aprèsavoir évoqué les sciences, Frollo développe une idée qui va totalement dans lesens de la démonstration de Hugo. À ses yeux, l’imprimerie, qui permet lareproduction plus rapide du livre, ne peut que nuire à l’architecture. Avantl’imprimerie, c’était l’architecture qui produisait les œuvres les plus grandesque l’homme pût produire. C’est désormais l’objet livre qui va prendre cetteplace. Autrement dit, à travers Frollo, Hugo rappelle la valeur de tous cesédifices religieux que ses contemporains délaissent.

 

            Livre sixième

 

            On renoue avec le fil de l’intrigue. Le lendemain de laFête des Fous, au Châtelet, on assiste au procès de Quasimodo, qui est ligotéet humilié. Le juge, un certain maître Florian, comme Quasimodo, est sourd.Cela donne lieu, littéralement, à un dialogue de sourds : maître Florianinterroge Quasimodo qui ne l’entend pas, mais comme lui-même n’entend pas, iln’entend pas l’absence de réponse et part du principe que la réponsesupposément formulée par Quasimodo est satisfaisante. Le malentendu ne faitqu’enfler au fil des pages, et bientôt les magistrats croient que Quasimodofait preuve d’insolence, et que ses réponses décalées sont des forfanteries.Davantage pour punir cette insolence imaginée que les actes accomplis dans lanuit, on condamne le bossu au pilori. Il devra y rester deux heures, sur laplace de Grève. On le condamne aussi à payer une amende. Le greffier tented’expliquer à maître Florian que le condamné est sourd, mais le maître,toujours soucieux de faire comme s’il entendait bien, comprend la chose detravers.

            Le narrateur décrit un coin de la place de Grève appeléle Trou aux Rats, une cellule où les croyants en mal d’expiation ontcoutume d’aller s’enfermer. Il raconte, en guise d’exemple, l’histoire de MmeRoland, une riche femme qui a tout abandonné pour s’enfermer dans l’un de cestrous.

            Trois femmes du peuple, Gervaise, Ourdarde, et Mahiette,qui vient de Reims, et de fait ignore pas mal de choses sur la ville, bavardenten rejoignant la place de Grève. Elles ont assisté au procès au Châtelet, etespèrent arriver à temps pour la mise au pilori du condamné ; ellesamènent également une galette à la sœur Gudule, qui est actuellement reclusedans le Trou aux Rats. Bientôt, elles entendent Esmeralda et se crispent. Elleshaïssent les Bohémiens et en ont peur. Pour justifier cette crainte, Mahietteraconte l’histoire de Paquette la Chantefleurie. Il y a de cela quinze ans,cette Paquette était belle et bonne jeune femme. Elle accoucha d’une enfanttout aussi belle et bonne. Un jour, alors qu’elle était encore bébé, sa fillese fit enlever par un groupe de Bohémiens. Ils substituèrent à cette belle etbonne enfant un nouveau-né monstrueux, dans lequel on devine Quasimodo(Mahiette explique que le bébé a été recueilli par Frollo). Paquette neretrouvera jamais sa fille. La folie s’emparera bientôt d’elle, et on déciderade la noyer. Les trois femmes arrivent bientôt en Place de Grève, et donnentleur galette à la sœur Gudule, en qui Mahiette reconnaît la Paquette. Ellesessaient de communiquer avec elle, mais la recluse se montre turbulente ettorturée.

            Au même moment, Quasimodo est mené au pilori. On leflagelle, la foule l’insulte et lui jette des pierres. Frollo passe par là maisne l’aide pas. Quasimodo essaie de lutter, en vain. Assoiffé, il prend sur luiet crie : « À boire ! ». On se moque de lui. C’estfinalement Esmeralda qui étanche sa soif, en un sublime tableau, où la bellesecourt la bête.

            Le supplice touche à sa fin et lestrois femmes rentrent chez elle en bavardant.

Livreseptième

 

            Plusieurs semaines ontpassé depuis la condamnation de Quasimodo. Le narrateur introduit à ce niveauun nouveau personnage important : Fleur-de-Lys. Cette jeune femme estpromise, par un mariage d’intérêt initié par sa mère, à l’officier Phœbus. Lamère essaie maladroitement de les faire se parler. Une amie de Fleur-de-Lysremarque, car le balcon de la maison donne sur le parvis de Notre-Dame,qu’Esmeralda est en train d’y danser. Tout le monde se presse au balcon.Fleur-de-Lys reconnaît qu’il s’agit là de la Bohémienne que Phœbus a sauvéequelques semaines plus tôt, et elle la fait appeler. Esmeralda, rougissante,arrive. Les filles de la maison, jalouses, l’humilient à cœur joie. Ellesremarquent que la chèvre d’Esmeralda a une bourse autour du cou. Elles veulentsavoir ce qu’elle contient ; Esmeralda explique que c’est son secret.Pendant qu’une partie des filles essaient de forcer Esmeralda à danser, l’une d’ellesouvre la bourse et constate qu’elle contient les lettres qui, mises dans le bonordre, forment le nom PHŒBUS. On comprend qu’Esmeralda est amoureuse de Phœbusdepuis la nuit où il l’a sauvée.

            Cette scène estégalement revue du point de vue de Frollo, qui contemple Esmeralda du haut dela cathédrale. Il est surpris de voir qu’elle a désormais un assistant, en quiil reconnaît, après quelques minutes d’observation, Pierre Gringoire. Frolloappelle Gringoire, qui monte le rejoindre immédiatement. Il l’interrogelonguement sur Esmeralda, s’assure qu’elle est toujours vierge (elle l’esteffectivement car elle se protège par superstition : elle porte à son couune amulette qui est censée lui faire rencontrer ses parents un jour… àcondition qu’elle reste pure). Malheureusement, les paroles de Gringoire fontcomprendre à Frollo qu’Esmeralda est amoureuse de Phœbus.

            On apprend égalementque Quasimodo est amoureux d’Esmeralda. Alors qu’il a perdu sa fougue desonneur de cloches, il voit Esmeralda et se remet à sonner avec la vigueur despremiers jours.        

            Alors que Jehan Frollon’a plus un sou, il vient à Notre-Dame pour réclamer de l’argent à son frère,et le surprend en train de monologuer comme un fou dans sa cellule secrète. Onsaisit qu’il est amoureux d’Esmeralda, et que cette passion le ronge. Iln’arrive plus à penser à autre chose qu’à cela. Furieux, Frollo grave sur unmur l’inscription dont l’éditeur parlait dans la préface. Jehan s’annonceenfin, et les deux frères débattent longuement. Un certain maître Jacquesarrive. Claude Frollo cache Jehan et lui dit de se taire.

            Frollo et maîtreJacques parlent alchimie et architecture. On comprend également qu’ils sont surle point d’intenter un procès à Esmeralda, car les prouesses de sa chèvre ontl’air d’être le produit de la sorcellerie. Frollo et maître Jacquess’éclipsent.

            Jehan sort de sacachette et se dirige vers l’extérieur. Il croise Quasimodo, son frère etmaître Jacques, puis il entend Phœbus, qui est l’un de ses amis, crier. Lesdeux camarades prévoient d’aller boire un verre et discutent d’Esmeralda. Phœbusexplique à Jehan qu’il l’a invitée le soir même, dans le but de coucher avecelle en profitant de son inclination pour lui. Frollo surprend leurconversation.

            La nuit tombe. Lesdeux camarades font le tour des tavernes et des cabarets. Frollo, discrètement,les suit. Jehan, pour que Phœbus puisse mettre son plan à exécution, s’éclipse.Frollo profite que Phœbus soit seul pour l’aborder, en jouant les apparitionsdiaboliques. Il obtient de pouvoir observer sa nuit d’amour.

            Phœbus n’arrive pas àobtenir ce qu’il veut d’Esmeralda : bien qu’elle soit totalementamoureuse, la superstition est plus forte que tout. Malgré tout, Phœbus insiste.Quand Esmeralda est prête à s’abandonner, Frollo sort de sa cachette, poignardePhœbus et s’enfuit. Esmeralda a alors toutes les apparences d’une coupable.

 

Livre huitième

 

            Comme Esmeralda nereparaît pas à la Cour des Miracles, Gringoire s’inquiète. Il suit une foule quile mène au procès de la jeune femme qui apparaît effondrée. Phœbus est moribond,et on accuse Esmeralda de l’avoir poignardé et d’avoir en outre ensorcelé sachèvre. Elle nie. Les magistrats décident de la torturer pour la faire parler.

            Esmeralda ne résistepas longtemps à la douleur. À peine l’a-t-on torturée au brodequin, instrumentde torture qui brise les os des pieds, qu’elle dit oui à toutes les accusationsextrêmes portées contre elle. Devant les spectateurs, les magistrats annoncentla punition : Esmeralda sera pendue.

            En attendantl’exécution, Esmeralda est mise au cachot, où Frollo lui rend un jour visite.Il lui avoue son amour en une longue tirade, dans laquelle il avoue aussi avoirpoignardé Phœbus. La passion de Frollo est violente, il s’en veut tellement dene savoir y résister qu’il se torture chaque jour. Frollo propose son aide, enéchange de l’amour de la jeune femme. Elle refuse et s’en prend physiquement àlui lorsqu’il dit croire que Phœbus est mort. Frollo part humilié. Esmeraldaest désespérée.

            La Paquette, dans sonTrou aux Rats, se réjouit de la pendaison prochaine d’Esmeralda, qu’elle haitparticulièrement car elle a l’âge de sa fille.

            Phœbus, contrairementà ce que croit Frollo, a survécu à sa blessure. Le jour de l’exécutiond’Esmeralda, il se rend chez Fleur-de-Lys, en priant pour qu’elle n’ait pas euvent de ses frasques. Heureusement pour lui, c’est le cas, et il rentre mieuxque jamais dans ses faveurs. Mais Fleur-de-Lys est attirée par l’agitation surle parvis de Notre-Dame. Elle force Phœbus à regarder. Esmeralda doit avouerses péchés en place publique avant d’être exécutée. Frollo, qui a un rôleimportant dans la cérémonie, voit Phœbus au balcon et enrage. Quelques minutesplus tard, c’est Esmeralda qui le voit ; elle l’appelle. Phœbus ne lui répondpas. Quasimodo surgit au dernier moment avant la pendaison, enlève Esmeralda etl’emmène dans Notre-Dame en criant : « Asile ! ».

 

Livreneuvième

 

            Frollo, fou depassion, délire et erre dans Paris. Quand il revient à Notre-Dame, il voitEsmeralda, qui lui paraît comme la Vierge Marie, et il est subjugué par cettevision.

            Quasimodo prend soind’Esmeralda, lui trouve des vêtements, de la nourriture, une couche. La chèvreréussit à s’échapper et à rejoindre sa maîtresse.

            Esmeralda ressent del’empathie pour Quasimodo. Il lui explique qu’il l’a sauvée car il se sentaitcoupable de sa tentative d’enlèvement, et redevable pour l’épisode du pilori.Il lui offre un sifflet pour l’appeler quand elle aura besoin de lui à nouveau.

            Les jours passent.Esmeralda ne se laisse pas mourir car elle sait que Phœbus est vivant. Un jourqu’elle observe ses faits et gestes au balcon, Quasimodo propose d’aller lechercher pour elle. La nuit tombée, il tente de persuader Phœbus de le suivre,mais en vain. Quand il rentre bredouille, Esmeralda se montre odieuse enverslui. Les jours passent encore, Quasimodo se faisant petit, Esmeralda toujourstournée vers Phœbus.

            Frollo apprend queQuasimodo a sauvé Esmeralda. Toujours dans son état de fièvre délirante, ildécide d’entrer dans le cloître où Quasimodo l’a recueillie. Alors que Frolloentre et s’apprête à la violer, elle se sert de son sifflet ; Quasimodosurgit alors et les sépare brutalement. Mais finalement, Frollo est plus fortque Quasimodo et le maltraite. Frollo rentre dans sa cellule, hébété, jaloux,en proférant que « Personne ne l’aura ! ».

 

            Livredixième

 

            Frollo trouveGringoire, qui s’est mis à l’écart dès qu’il a vu qu’Esmeralda était condamnée,et discute avec lui des manières de la sauver. Après quelques mauvais plans,Gringoire en arrive à une idée envisageable : il va faire intervenir les Bohémiens,qui apprécient Esmeralda.

            Jehan vient à nouveauréclamer de l’argent et en obtient, mais plus difficilement que jamais. Frollolui conseille de devenir truand, car c’est la dernière fois qu’il lui donnerade l’argent.

            Gringoire met en placeson plan et incite les Bohémiens à agir, tandis que Jehan rejoint le groupepour effectivement devenir brigand. Les Bohémiens, tous armés, se mettent enroute vers Notre-Dame.

            Quasimodo, qui voit cegroupe arriver, se prépare à contre-attaquer : il ne comprend pas qu’ilsviennent pour aider Esmeralda, et non pour la tuer. Tandis qu’ils essaientd’entrer par la porte, il les repousse en leur jetant des poutres, des pierres,des gouttières. Jehan vole une grande échelle pour passer par une galerie.Quasimodo fait tomber l’échelle mais Jehan, qui a eu le temps de monter lerejoindre, l’attaque. Quasimodo le tue ; les Bohémiens jurent de sevenger.

            Le roi Louis XI estinterrompu dans ses affaires par ce désordre populaire. On lui amène desprisonniers parmi lesquels Gringoire, qui le supplie d’être épargné. Le roiaccède à sa requête et Gringoire s’enfuit. Le roi reprend le cours de sesaffaires mais le désordre revient : on lui apprend que le peuple serévolte contre l’asile d’Esmeralda en Notre-Dame. Le roi décide de punir lepeuple et d’exécuter Esmeralda.

            Gringoire rejoint unhomme mystérieux et entre avec lui dans la cathédrale.

            Quasimodo parvient,malgré lui, à se débarrasser des Bohémiens qui l’ont pris en chasse. Il varejoindre Esmeralda, mais le cloître, à son arrivée, est vide.

 

            Livreonzième

 

            Gringoire et l’hommemystérieux emmènent Esmeralda hors de Notre-Dame et se rendent sur la rivedroite en bateau. Gringoire s’enfuit avec la chèvre, et laisse l’hommemystérieux, qui se révèle être Frollo, avec Esmeralda. Frollo lui demande dechoisir entre le gibet et lui, la jeune femme dit préférer le gibet. Frollojette Esmeralda dans les mains de la Paquette. La recluse, en apercevant l’amuletted’Esmeralda, comprend qu’elle est sa fille et la cache. Malheureusement,elle ne ment pas assez bien pour la dissimuler longtemps, et n’est pas non plusassez forte pour la protéger des officiers résolus à la pendre. On emporteEsmeralda.

            Quasimodo de son côté chercheEsmeralda et ne la trouve pas. Il se doute que Frollo est impliqué dans sadisparition et se résout à le tuer. Il le trouve, et après avoir tous deux vuEsmeralda se faire pendre depuis les hauteurs de Notre-Dame, Quasimodo tueFrollo en le poussant dans le vide.

            L’épilogue annonce quePierre Gringoire devient un dramaturge un peu renommé et que Phœbus se marie àFleur-de-Lys, ce que le narrateur annonce comme quelque chose de négatif. Lecadavre de Quasimodo est retrouvé deux ans après les derniers faits narrés,dans la cave de Montfaucon, enlacé à celui d’Esmeralda.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé détaillé >