Notre-Dame de Paris

par

La place de Notre-Dame

En 1160, Maurice de Sully (encore appelé Evêque de Paris), ordonne la destruction de la basilique St-Étienne pour édifier la Cathédrale Notre-Dame. À partir de 1250, on démolit les parties romanes pour les reconstruire dans le style gothique. Ce n’est que vers 1260 que la construction de cet édifice est achevée.

La cathédrale Notre-Dame de Paris serait le signe d’un lien entre Ciel et Terre, raison pour laquelle elle est la plus haute possible. Par l’avènement de l’art gothique (dont la Cathédrale est un exemple), les architectes cherchèrent à faire pénétrer « le plus de lumière que possible » dans les églises (lumière entre Dieu et les hommes). C’est ainsi que de larges baies seront ouvertes à l’intérieur de l’édifice, pour que la lumière puisse pleinement entrer. Dans la façade de la cathédrale, le carré représente l’espace limité créé par l’homme, tandis que le cercle symbolise un espace infini, à l’image de Dieu.

Malheureusement, la Cathédrale Notre-Dame souffrit de plusieurs traumatismes à l’époque de la Révolution Française de 1789. Par conséquent, la majorité de son symbolisme religieux fut détruit. Néanmoins, elle fut restaurée grâce à un projet supervisé par Eugene Viollet-le-Duc, qui rendit à la cathédrale son état gothique initial.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La place de Notre-Dame >

Dissertation à propos de Notre-Dame de Paris