Notre-Dame de Paris

par

Un avenir incertain

Dans Notre-Dame de Paris, la classe des truands est livrée à elle-même. Placés au bas de l’échelle, les prolétaires n’ont pas grand privilège social et leur futur oscille entre la misère et la pauvreté. Tandis que les femmes des officiers riches de la Cour des Miracles vivent dans le luxe, Esméralda elle (qui est considérée comme moins qu’une femme), essaye de gagner sa vie en dansant, lors des évènements sur le parvis de Notre-Dame. La pratique de cette profession, ainsi que son origine, lui valent souvent le mépris et les insultes de la foule. Elle s’entend même adresser cette méchante interrogation : « T’en iras-tu, sauterelle d’Égypte ?» Gringoire lui aussi, n’est qu’un jongleur. Quasimodo, bien que fils adoptif de l’archidiacre est le sonneur de la cathédrale.

Par la vie de ces personnages, Hugo met donc en exergue le manque d’options et de possibilités d’un futur meilleur pour ceux qui sont au bas de l’échelle sociale. Il souligne ainsi les inégalités qui étaient aggravées par la justice médiévale.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un avenir incertain >

Dissertation à propos de Notre-Dame de Paris