Oh, boy!

par

Un roman poignant et contemporain

Dans son roman, Marie-Aude Murail aborde divers sujets complexes et difficiles.

Tout d'abord, elle parle de maladies graves. Ici, ce sujet est abordé par le biais de l'aîné des Morlevent, Siméon qui est atteint de leucémie. Le sujet de la leucémie est un sujet souvent taboue et dont on ne sait finalement pas grand-chose. Les personnes atteintes finissent d'ailleurs par perdre leur identité : on ne les appelle plus comme des personnes, ils ne sont plus que des « cancéreux ». Le cancer frappe au hasard, c'est en cela qu'il fait peur ; il n'existe pas de « justice ». La plupart des cancers ont un haut taux de mortalité.

La leucémie est un cancer des cellules de la moelle osseuse qui se traite par chimiothérapie, de manière assez longue en hôpital. Cette maladie est grave, le plus souvent entraînant une mort lente et douloureuse. Les globules rouges sont en baisse, entraînant une anémie, des tâches peuvent se former, comme chez Siméon : ce sont des leucémides. D'autres symptômes encore peuvent apparaître. De plus les traitements sont très lourds : on constate une perte des cheveux, un besoin important de transfusion, une faiblesse du corps, etc.

On le voit d'ailleurs dans ce roman en suivant l'effort que doit fournir Siméon pour travailler son baccalauréat : il est alité et tous ses cours lui sont apportés par son grand-frère.

Autre thème important, la mort. Non seulement celle possible de Siméon mais aussi celle de leur mère. La mort est ici un sujet dont on parle peu dans la famille, la preuve en est faite à travers le secret qu'il règne sur la mort de Catherine, leur mère. On a préféré faire passer son suicide en accident, ce qui est mieux accepté auprès des gens et dans les esprits. En effet, une femme qui abandonne ses...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un roman poignant et contemporain >

Dissertation à propos de Oh, boy!