Oh ! Les beaux jours

par

Résumé

Le premier acte s’ouvre sur Winnie qui débute encore une journée en se disant qu’elle sera belle. Elle est enterrée, jusqu’à la taille, dans un mamelon. Atour d’elle, une étendue désertique d’herbe brulée. Willie, invisible, se tient derrière elle, endormi. Elle essaie en vain de le réveiller. Elle prie, sort machinalement des objets de son sac : une brosse à dent, un tube à dentifrice, une glace, des lunettes… Après sa tentative infructueuse, elle sort de son sac à main son revolver, Brownie, le baise et le place à sa droite. Elle enlève également un flacon qu’elle boit entièrement afin de recouvrer l’appétit. Willie s’est réveillé et tient à présent un journal. Winnie quant à elle, pérore sur la stérilité de l’espace et la difficulté d’occuper ses journées (L’on ne peut s’empêcher de penser ici à Clov de Fin de partie, qui n’arrête de signaler à son maître le néant total qui les entoure). Willie finit par s’adresser à elle, pour son plus grand bonheur. Elle parle beaucoup d’une chanson qui la réconforte et évoque aussi un certain Piper. Le reste de leurs mouvements paraît monotone. Subitement une fourmi, tout comme la puce de Clov, vient mettre fin à cette chaîne de mouvements et paroles répétitive. La fourmi finit par disparaître dans le sable.

Au début du second acte, Winnie est à présent enterrée jusqu’au cou. Elle se demande si son sort préoccupe encore quelqu’un. Elle n’arrive plus vraiment à voir les différentes parties de son corps. Néanmoins, elle reste digne malgré son désarroi. Elle se refuse à aller à la mélancolie. Elle reste courageuse. On ne voit plus Willie et Winnie se sait à présent totalement seule. Pourtant, il apparaît tantôt, sorti de nulle part et s’approche face à elle. Elle qui lui demandait parfois de ne pas rester derrière elle, car elle souhaite le voir, voit son désir satisfait. Brownie est toujours placé à sa droite. Willie s’approche et l’on pourrait se dire qu’il va la délivrer grâce à Brownie. Mais il n’en fait rien. La pièce s’achève avec la fameuse chanson dont elle n’a pas cessé de parlé. Elle la chante gaiement et il s’agit en fait de « la vie en rose » de la célébrissime Édith Piaf.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >