Pawana

par

Le massacre des baleines, symbole d’une époque

À l’époque, massacrer les baleines n’était pas interdit, au contraire, c’était même une activité très lucrative avec des débouchés multiples. Les États-Unis étaient en pleine expansion et avaient besoin de nombreuses matières premières fournies par les baleines : la graisse, l’huile servant à l’éclairage, aux cosmétiques, les fanons cartilagineux pour les cols, parapluies, soutiens-gorge, etc. La demande était élevée et il fallait pour la satisfaire tuer de nombreux cétacés. La découverte de la lagune secrète, lieu de reproduction des baleines, est donc une aubaine pour les marins. Ils peuvent les encercler facilement, les tuer et les dépecer sur place. L’extermination des baleines était aussi le symbole du passage d’une époque à une autre, une époque de consommation irraisonnée, de violence aveugle, de destruction de la nature.

Le Clézio met donc en avant la barbarie de l’exploitation des cétacés, intensive et brutale, par des hommes dont le seul but est d’avoir une activité très intéressante financièrement, en dépit de tout respect de la nature. Il oppose cette conception d’exploitation productiviste à l’ancienne chasse à la baleine à laquelle se livraient traditionnellement les Indiens, qui eux prélevaient des baleines une véritable subsistance, sans gâchis ni violence gratuite ou excessive. Si l’homme moderne de Le Clézio tue les cétacés dans son unique intérêt, l’Indien, resté proche de la nature, et la respectant, a une mentalité toute autre qui l’incite à ne prendre que ce dont il a besoin pour vivre.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le massacre des baleines, symbole d’une époque >