Planète des singes

par

Le récit d’un héros seul contre tous

Ulysse, le narrateur du récit, doit souvent se défendre seul. Il sera le seul rescapé de son équipage. Les hommes qu’il rencontre sur Soror ne peuvent l’aider car ils ont régressé au stade animal ; ils ne peuvent d’ailleurs pas communiquer ensemble. Ulysse se retrouve donc seul contre toute une planète.

S’il est vrai qu’il obtient l’aide de quelques chimpanzés dont Zira, les autres lui témoignent de la méfiance car ils craignent une espèce concurrente potentiellement plus intelligente. Ulysse devra donc fuir Soror après avoir été reconnu comme un être intelligent. Nova ne peut pas l’aider car malgré ses progrès, elle se situe toujours à un stade d’intelligence primitive.

Son retour sur Terre ne lui apporte que déception et sa solitude ne diminue pas, la Terre étant désormais elle aussi sous la domination des singes. C’est donc le récit d’un héros seul contre tous qui est narré par Pierre Boulle, celui d’une quête personnelle désespéré, d’une aventure qui progresse de déception en déception. L’ironie des situations permet néanmoins d’alléger un tableau qui pourrait paraître bien noir, le héros paraissant n’avoir finalement aucune issue à sa portée malgré sa débrouillardise.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le récit d’un héros seul contre tous >