Planète des singes

par

Un récit de science-fiction baigné de science

La science-fiction est un genre narratif qui fait intervenir des connaissances actuelles pour imaginer le futur. Le roman de Pierre Boulle relève de cette catégorie. En effet, au-delà de l’anthropomorphisme des singes de la planète Nova, l’auteur fait appel à beaucoup de théories scientifiques. On baigne d’autant mieux dans un environnement scientifique que les principaux personnages sont des hommes de science. Parmi les théories utilisées, on peut citer :

– La théorie de la relativité, qui explique le voyage vers Bételgeuse au moyen d’un vaisseau propulsé à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Elle explique aussi le fait que les explorateurs n’ont pas vieilli. Elle explique également les changements intervenus sur Terre, qu’Ulysse constatera à son retour.

– La théorie de l’évolution de Darwin, présente tout au long du roman, permet de comprendre la déchéance des hommes sur Soror et l’essor des singes. Il est intéressant de noter que cette théorie est utilisée par les singes de Soror pour expliquer leur développement avec les mêmes arguments que ceux utilisés sur Terre pour expliquer le retard des singes.

On le voit, pierre Boule s’est largement inspiré des théories les plus en vogue à son époque pour écrire son roman. Il a par la même occasion contribué à leur vulgarisation.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Un récit de science-fiction baigné de science >