Rigodon

par

Des considérations sur la condition humaine

À travers cette expérience éprouvante et son récit, Céline va observer son environnement, ses compagnons de route, ainsi que faire une analyse sur lui-même. Il va prendre des cas précis de ce qu'il vivra, afin d'émettre ses considérations sur la condition de l'Homme dans son ensemble, aidée par ce qu'il y verra, la désolation, l'après-guerre, la misère...

Cette ambiance est d'emblée posée dès le début du roman où l'auteur disperse des textes çà et là volontairement hors récit, pour se moquer des journalistes et des analystes littéraires français qui lui demandaient sans cesse des interviews et des informations quant à une œuvre prochaine, entrevues qu'il déclinera naturellement. Ces vingt pages seront celles d'un langage très imagé, proche de l'argot parisien, '' Elle poulope et je boquillonne '', des phrases imagées dont la scène surgit directement aux yeux, affirmant son génie, sa vivacité du verbe et son imaginaire toujours intact qui avaient fait son succès. Il va aussi se plaindre de ses relations conflictuelles avec son éditeur qui refusait de l'éditer à '' La Pléiade '', l'œuvre sera publiée dans la collection Blanche en premier lieu. Une lettre de Céline à son éditeur, 2 jours avant de mourir : " Je crois qu'il va être temps de nous lier par un autre contrat, pour mon prochain roman "RIGODON"... dans les termes du précédent sauf la somme - 1 500 NF au lieu de 1 000 - sinon je loue, moi aussi, un tracteur et vais défoncer la NRF, et pars saboter tous les bachots !" .

Ce que Céline va vivre...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Des considérations sur la condition humaine >

Dissertation à propos de Rigodon