Roméo et Juliette

par

Influence de la fatalité

Dèsle prologue, les deux jeunes gens sont présentés comme maudits par les étoiles,c’est-à-dire devant connaître un destin malheureux : « Des entrailles prédestinées de ces deux ennemies a prisnaissance, sous des étoiles contraires, un couple d’amoureux dont la ruinenéfaste et lamentable doit ensevelir dans leur tombe l’animosité de leursparents » peut-on lire. La fatalité occupe donc une grande place dans lapièce et de nombreux événements ne peuvent être expliqués que parl’intervention de cette fatalité. Ainsi, que Roméo manque d’être averti du subterfugeadopté par Juliette et le Frère Laurent relève de cette fatalité ; de mêmeque le fait que Juliette s’éveille de son sommeil artificiel trop tard. Ilsemble donc être écrit que l’amour entre ces deux âmes ne pouvait être possibleen ce bas monde.

Dansl’œuvre, on voit les protagonistes non maîtres de leur destin, mais bel et bienesclaves de celui-ci, quels que soient leurs actions. En effet, l’auteur montreau début de l’œuvre un Roméo déjà amoureux, ce qui dénote une nature prompte às’éprendre dès lors qu’on note la promptitude du revirement de sa passion. Maisla façon dont il passe de la mélancolie suscitée par cet amour déçu à l’ardeurde cette passion pour Juliette semble étrange – tout aussi étrange que lesextrêmes auxquels le pousse cette passion. Roméo et Juliette, à bien des égards,ressemblent à Tristan et Yseut en ce qu’ils semblent agir sous l’influenced’une puissance supérieure que l’on pourrait appeler le destin.

Shakespeare,tout au long de l’œuvre, s’amuse à présenter ses personnages comme desinstruments du destin. Roméo et Juliette n’échapperont pas à leur sort tragique,mais leur disparition n’est pas sans raison puisque c’est de leur mort quenaîtra la paix qui préservera Vérone d’inimités semblables à celle qui opposa lesCapulet aux Montaigu. Ainsi, quand on considère la rivalité entre les deuxfamilles – dont le motif n’est jamais expliqué, mais qui pèse comme un état defait inévitable –, les nombreux signes de mauvais augure que les amoureux necessent de voir, la série d’incidents qui amène Roméo à croire à la mort deJuliette – tout cela paraît trop cohérent et unilatéral pour ne constituer quede malheureuses coïncidences. On se dit alors que le destin tragique des amantsde Vérone était en effet écrit.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Influence de la fatalité >