Sido

par

La narratrice : Colette

Colette est en réalité le nom de famille de lanarratrice ; son prénom est Sidonie-Gabrielle. Colette est le nom defamille de son père, dont Sido s’est séparée. Elle garde ce nom en souvenir deson père.

La narratrice incarne l’auteur, Colette, qui livre ici unrécit autobiographique. En tant que petite fille, elle admire sa mère, Sido,dont elle est le dernier des quatre enfants. Elle l’admire sans limites, à telpoint qu’elle finit par lui vouer un culte, comme si elle était une figuredivine. On la suit depuis sa plus tendre enfance jusqu’à la préadolescence.Lorsque sa mère sera trop vieille, c’est elle qui la remplacera dans les tâchesménagères, et bien que cadette de la fratrie, elle apparaît souvent plus matureque ses frères et sœurs. Elle prend plus particulièrement le relais en ce quiconcerne le travail au jardin, sa mère l’ayant initié aux secrets de la nature.

La narratrice aime la nature, à tel point qu’elle se lèvela nuit, ou très tôt le matin, pour regarder le ciel nocturne, aller cueillirdes fruits dans les bois et aller humer l’air frais. C’est pour cela qu’elleaime tant le jardin, qui représente un véritable paradis, par la beauté desfleurs, les couleurs, les éléments naturels, qui l’aident à se construire, àgrandir. Ces sorties constituent pour elle des moments de grâce, derécompense : « J’obtenaisqu’elle m’éveillât à trois heures et demie, et je m’en allais, un panier vide àchaque bras, vers des terres maraîchères qui se réfugiaient dans le pli étroitde la rivière, vers les fraises, les cassis et les groseilles barbues. » Elleest en communion avec la nature.

La narratrice est assez solitaire, voire égoïste ;en effet, consciente que ses passe-temps comme les promenades dans la nature nesont pas une occupation courante parmi ses amis, elle accapare la forêt, et lejardin qu’elle ne veut pas partager avec ses frères. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La narratrice : Colette >