Sido

par

Le « père » : le capitaine

Le capitaine est le compagnon de Sido, le beau-père de Colette. Il est le seul à nommer Sido par son prénom. Il est handicapé car il a été amputé d’une jambe. Ne pouvant ni marcher ni danser, il vit à travers d’autres sensations, telles que l’écriture ou le chant ; il dit à Colette : « éprends-toi de ta voix, écoute ta voix ». Beaucoup moins évoqué que la mère de Colette, le capitaine apparaît comme beaucoup moins doux et ne revêt pas de caractère mystique comme Sido. Il ne s’intéresse pas vraiment à la nature, au jardin, à la maison, et il est peu présent pour la famille ; il ne joue pas un rôle très important dans l’éducation des enfants.

Présenté comme « poète et citadin », le capitaine est plus intellectuel que la mère : il lit, il écrit, et ne s’intéresse pas tant à la nature. Il connaît la nature de façon théorique, par ce qu’il en a appris dans les livres, mais n’en a pas l’expérience pratique. Il est dénué des pouvoirs magiques de Sido et se révèle incapable de communiquer avec les végétaux ou les animaux.

Très amoureux de Sido, le capitaine rêve d’une vie commune à deux, et les quatre enfants apparaissent souvent comme des obstacles à leur amour fusionnel. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le « père » : le capitaine >