Sous l'orage

par

Les conflits culturels et de générations

Sous l’orage est le théâtre des conflits sociaux et politiques qui secouaient l’Afrique à la veille des indépendances. En particulier, les conflits culturels et le conflit de générations y sont largement abordés. D’une part, le roman montre une génération traditionnelle, riche de sagesse et de cultures ancestrales, et d’autre part une génération jeune qui tente de s’affranchir d’un héritage culturel qui lui paraît lourd et encombrant.

« Vous avez tort de vouloir tout laisser tomber. Vous avez tort d’essayer d’imiter les Européens en tout. Comprends-moi bien. L’homme européen n’est qu’un des multiples aspects de l’homme. On ne vous demande pas d’être européens. On ne vous demande pas de vous défigurer. »

Ces deux camps, incarnés par Kany et son frère d’un côté, et le père Benfa de l’autre, s’opposent dans un choc culturel provoqué par l’affrontement entre deux générations. Le flou volontairement entretenu par l’auteur sur la localisation exacte de l’action du roman permet de donner à ce livre un caractère globalement africain, et le conflit dont il se fait l’écho est partagé par une Afrique qui voit ses coutumes et son histoire plurimillénaire confrontées à la modernité.

Ce conflit est bel et bien l’orage dont parle le titre, qui peut balayer sous les eaux du progrès les trésors de la civilisation. Dans ce roman, cette acculturation est évitée, grâce à la sagesse africaine de Tiéman, qui a permis aux enfants d’accéder aux traditions de leur peuple. Mais ce transfert de connaissances et d’idées n’est pas à sens unique, c’est un véritable échange. Kany et son frère peuvent, à leur tour, transmettre les bienfaits de la modernité et les rendre accessibles à l’ancienne génération.

« S’ils en existent qui ne rêvent que d’être Blancs, l’avenir se chargera de leur faire comprendre que “le séjour dans l’eau ne transforme pas un tronc d’arbre en crocodile”. »

Le personnage de Kany représente les nouvelles nations africaines qui tendent lentement vers l’indépendance, et qui sont tiraillées entre les anciennes générations et les nouvelles. Ce conflit de générations oppose les « fils » et les « pères », tous convaincus d’être mieux équipés pour guider la nouvelle nation vers un avenir prospère.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les conflits culturels et de générations >