Un hivernage dans les glaces

par

Résumé

Nous sommes « le 12 mai 18.. ». Jean Cornbutte accoste le curé de Dunkerque avant sa messe de minuit pour lui demander de célébrer impérativement la noce de son fils, Louis Cornbutte, de retour de Norvège à bord du brick la Jeune-Hardie, et de sa nièce Marie. Les curieux et les matelots du village se rassemblent sur l'estacade du port, dans l'attente de l'arrivée imminente du bateau. Cependant, l'équipage de la Jeune-Hardie présente des têtes d'enterrement aux amis venus les accueillir. En effet, Louis Cornbutte, ainsi que deux de ses compagnons, ont disparu au large des îles Feroë, non loin de la Norvège, après avoir quitté le brick à bord d'une chaloupe afin d'aller porter secours à une goélette norvégienne démâtée prise dans le Maëlstrom. André Vasling, le second du navire, assure avoir fait toutes les recherches nécessaires et assure que Louis a définitivement disparu. Mais le père de celui-ci n'entend pas se laisser convaincre, et il rassemble à nouveau l'équipage pour une expédition vers le nord à la recherche de son fils. Vasling se montre réticent à accepter à nouveau la charge de second, et attend avant de formuler sa réponse. Penellan, le timonier, avec qui Marie a tissé des liens presque filiaux, accepte d'intégrer secrètement la jeune femme à l'expédition. En entendant cette conversation, Vasling accepte finalement de se joindre à l’aventure.

La Jeune-Hardie lève l'ancre le 22 mai. Il a été décidé de rejoindre Bodoë, une ville située sur la côte occidentale de la Norvège. Au cours du voyage, la présence de Marie est dévoilée à Jean : Penellan sera désormais responsable de la vie de la jeune fille. Le...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Un hivernage dans les glaces