Un roi sans divertissement

par

L'importance du cadre

Giono, fidèle à ses habitudes littéraires, ancre l'action de son récit dans une région qu'il connaît suffisamment pour pouvoir garnir l’œuvre de nombreux détails géographiques signifiants et pertinents. Aucun lieu n'est laissé au hasard, chaque nom d'endroit possède une réalité dont Giono sait extraire les caractéristiques pour les mettre au service des besoins de son roman.

La région du Trièves est donc bien connue de l'auteur, suffisamment pour qu'il s'en approprie les recoins et puisse associer avec intelligence et perspicacité ceux-ci à des éléments forts de son histoire, lui donnant ainsi, relief et véracité. Ayant passé de nombreuses vacances dans cette partie montagneuse du sud-est située non loin du col de la Croix-Haute, il détient une connaissance profonde de la région mais aussi de ses alentours.

Il s'attache par exemple à décrire avec précision les cols qui entourent le lieu de l'action, donnant ainsi un repère géographique certain: sont présent les cols de la Croix-Haute, mentionné plus haut, ainsi que le col de la Croix et le col de Menée. Les montagnes environnantes sont également nommées et permettent de dresser une frontière géographique délimitant ainsi les contours de l'histoire.

Giono offre aussi à son histoire le luxe de s'ancrer dans des villages en particulier, chacun détenant une fonction bien définie. Par exemple, le village de Chichilianne sert de place forte et de lieu de résidence au tueur M.V que va démasquer le capitaine Langlois, Saint-Baudille, dont...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'importance du cadre >

Dissertation à propos de Un roi sans divertissement