Vendredi ou les limbes du Pacifique

par

La métamorphose de Robinson

Robinson, naufragé sur une île déserte et coupé du reste du monde, se trouve confronté à une situation qu’il n’avait jamais envisagée. Il va devoir s’adapter et subir des métamorphoses au fil du récit. On peut distinguer trois périodes :

– La première métamorphose est celle causée par la solitude. Lorsque Robinson se rend compte qu’il est seul sur l’île, il sombre dans le désespoir. Il l’appelle d’ailleurs l’île du désespoir. Il passe de longues heures assis à fixer la mer dans l’espoir de voir accoster un navire. Son unique pensée est de quitter l’île.

Cette première métamorphose va voir Robinson régresser et se laisser aller à imiter les bêtes. Il va se vautrer dans la fange comme les pécaris et se laisser envahir par des hallucinations.

– La deuxième métamorphose intervient suite à une hallucination durant laquelle il voit sa défunte sœur. Craignant de sombrer dans la folie, Robinson arrête de fixer la mer et s’enfonce au cœur de l’île. Durant cette période Robinson devient civilisateur et brutal. Il gère l’île, crée des plantations et élève des chèvres d’un côté, mais il ne cherche pas à s’adapter à l’île et veut la contraindre à accepter son mode de vie. Il veut y reproduire le schéma de vie qu’il a connu à York. Lorsqu’il rencontre Vendredi, c’est ce même schéma qu’il met en œuvre pour en faire de lui son esclave. C’est une période durant laquelle Robinson trouve essentiellement son réconfort dans la lecture de la Bible.

– La troisième métamorphose est celle de l’ouverture à la vie sauvage. Elle est marquée par la destruction du monde construit par Robinson lors d’une explosion involontairement provoquée par Vendredi. Robinson abandonne alors ses valeurs traditionnelles de conquête, de travail, d’inquiétude métaphysique, pour s’ouvrir à la vie sauvage incarnée par Vendredi, c’est-à-dire vivre l’instant présent, accepter l’autre comme son égal et s’adapter à l’île plutôt que vouloir la soumettre. Robinson devient également à l’aise avec son corps.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La métamorphose de Robinson >