Voyage au centre de la Terre

par

Le fantastique

Le roman est très ancré dans le fantastique, registre qui allie l’improbable et l’incroyable à la réalité et aux faits scientifiques. Il est impossible de pénétrer au centre de la Terre, le périple des aventuriers, inenvisageable en réalité, ne peut être qu’imaginaire. Certaines incohérences dans le voyage, qui peuvent se révéler être des anomalies ou des erreurs de la part de l’auteur, doivent cependant être vues sous l’angle de l’imaginaire, du fantastique qui nous ouvre les portes de lieux vierges de toute exploration.

L’auteur entraîne donc son lecteur dans un monde irréel, à plusieurs kilomètres sous terre et plusieurs centaines d’années en arrière, où la perception du réel change totalement. Les aventuriers croisent la route de plusieurs créatures fantastiques dans des décors isolés et oppressants qui font travailler l’imagination, la capacité de représentation du lecteur.

Le voyage est imaginaire mais le roman évoque précisément un autre monde, une autre géographie, un rapport de l’espace avec le temps complètement différent. Comme nous l’avons dit plus haut, la dualité du voyage, qui se fait à la fois dans le temps et dans l’espace,...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le fantastique >

Dissertation à propos de Voyage au centre de la Terre