Analyse tetes a papineau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (546 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En premier lieu, vue de face on retrouve la tête de Charles a gauche et celle de François a droite. Ces deux têtes ont une personnalité différentes par rapport a l'autre. En effet, Charles est unepersonne qui est plutôt solitaire et discrète (p.17) Il aime se perdre dans son imagination et ne se préoccupe quasiment de rien (p.29) Pour lui, la famille n'est pas importante a ses yeux. Il le ditclairement qu’il ne veut pas avoir de parents (p.22). Cette remarque sous entend qu’il est beaucoup plus introverti. Il a un désire de devenir un homme neuf, de tout recommencer a zéro, en d’autremots, ne pas avoir de passée (p.22), qui signifie un certain détachement envers François. Pour ce dernier, c’est différent. Celui-ci est le contraire de Charles. Il aime passer à l’action et n’a pas peurde s’engueuler, de discuter et a se plaindre. Il vit le moment présent sans rêvasser, ce qu’il déteste contrairement a Charles (p.17). On remarque au fil de l’histoire qu’il est beaucoup plusaffectueux que son frère car il tient à sa famille, il se préoccupe sur ce que ses parents pensent sur la nouvelle de l’opération et dit même a Charles de se mettre a leurs places (p.72). Bref, on peutconstater Charles et François sont des personnes distinctes vivant dans un même corps.

En deuxième lieu, on remarque tout au long du roman que ces têtes sont gérées par un même corps ce qui rend leurcohabitions un peu plus difficiles aux fils des années. En effet, le simple fait de manger et/ou de saliver par une simple image alléchante et appétissante peut leur causer la mort. Ils ont faillismourir au moins vingt fois seulement en s'étouffant (p.16). De plus, au plan plus personnel, le fait d'avoir seulement un même corps pour deux tetes cause des problèmes lorsque la sexualité prend laplace. En effet, on constate que les Papineau ne regardent aux mêmes places lorsqu'ils pensent ou regardent une femme. François regarde leurs formes et surveille leurs entrejambes (p.127). Charles,...
tracking img