Analyse d'une entrevue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1624 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ANALYSE D’UNE ENTREVUE
dans le cadre du cours
Loisir et société
SOC2006RBT1
par

Le 13 avril 2010
Au XXe Siècle, nous avons pu constater une abondance de changements au niveau social. À chaque génération, voire même chaque décennie, des changements significatifs ont eu lieu dans les mœurs et les coutumes des individus. C'est dans cette optique que plusieurs études sont apparues afinde mieux observer et comprendre certains phénomènes sociaux, dont l'étude du loisir moderne. Pour ce faire, il va de soi que nous devons considérer plusieurs sphères qui interrelient l'intégration du loisir dans nos sociétés ainsi que les dimensions qui s’y rapportent. Dans l'ensemble, peu de gens se questionnent sur ce qu'est le loisir de façon fondamentale. Il y a une sorte de consensus, delégitimité donnée à ce dernier. Pour les acteurs sociaux, un loisir signifie une chose un lieu, un temps, des activités, etc. Afin d'analyser ces concepts, nous devrons faire appel au concept des significations sociales; c'est-à-dire regarder ce processus général par lequel on donne une interprétation plus ou moins uniforme à tout phénomène social, dont le loisir. Pour mieux comprendre ces dimensions,nous analyserons le contenu d'une entrevue afin d’en sortir certains éléments sur le plan des significations sociales. Nous nous pencherons tout d'abord sur le loisir dans l'univers des valeurs, ensuite sur les valeurs sociales du loisir, sur les fondements normatifs et, en définitive, sur le système d'attentes reliées aux rôles sociaux.

Soulignons d'abord que la personne interviewée estun homme âgé de 43 ans, marié, père de trois enfants et technicien au numéraire dans une institution bancaire. Nous aborderons en premier lieu l'univers des valeurs avec le processus de légitimation de ces dernières. En effet, chez certains acteurs sociaux, nous pouvons remarquer une sorte de légitimation générale entre autre par des notions de divertissement, de détente, de plaisance normalementobservables lors de la pratique d'un loisir. Ainsi, pendant son entrevue, l'homme dit que, lors de la pratique de son loisir préféré, il est "tranquille". Lorsqu'il va vers la nature, il "relaxe plus". Il dit aussi que participer à des activités de bénévolat lui "rapporte un plaisir, une satisfaction personnelle" et que "ça me fait aussi passer mon temps". Il faut aussi noter qu'il légitime lephénomène du loisir, malgré ce que ça demande en temps et énergie, en exprimant "ça n'en prend, dans une paroisse, même dans les loisirs" donnant l'exemple de son bénévolat et celui des gens impliqués dans le hockey mineur. Il considère donc qu'une certaine implication au niveau social serait implicite et indiquerait une manière de se comporter pour la progression de la société. Il est donc facile devoir que pour cet homme, le loisir occupe une place importante dans l'ensemble de ses valeurs sociales. Lorsqu'il parle de faire du ski de fond les fins de semaines, il soutient que "j'y vais à toutes les fins de semaines. J’essaie de ne pas en passer." Il faut cependant noter qu'il tempère le temps accordé à ses loisirs parlant de son bénévolat; "[...] on n'en avait trop. On s'embarquait, puisun moment donné on a dit : hop! On va prendre un break [...] qu'est-ce qu'on peut laisser parce qu'il faut que tu te dises aussi que t'as trois enfants [...]". Ce qui dégage une sorte de hiérarchie implicite, qu'il privilégie la famille aux loisirs.

En ce qui à trait aux valeurs sociales du loisir, il semblerait, selon l'interviewé, que nous n'avons "peut être pas encore assez" de loisirs.Toujours selon lui, avec la vie que les gens mènent aujourd'hui, il semblerait que nous sommes "toujours au bout de notre souffle". Il donne l'exemple de lui et de sa famille. Avec ses trois enfants, il est "toujours à la course". Pour lui, un loisir c'est quand il "prend le temps", qu'il "se repose". Même chose lorsqu'il parle de vacances, "moi j'en ai jamais assez" dit-il. Il prend des...
tracking img