Biographie la rochefoucauld

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La RocheFoucauld

Biographie :

La Rochefoucauld, François, duc de (1613-1680), moraliste français, surtout connu comme auteur de maximes. Né à Paris, issu de l'une des plus nobles famillesde France, aristocrate et homme du monde, il se lança dans l'armée. Enfermé à la Bastille en 1637, puis exilé dans le Poitou pour avoir conspiré contre Richelieu, avec la duchesse de Chevreuse, il futensuite impliqué dans les agitations de la Fronde. En effet, par amour pour la duchesse de Longueville, il prit parti contre Mazarin en 1648, comme il le racontera dans ses Mémoires (1662). En 1652,gravement blessé aux côtés de Condé, il renonça aux complots politiques et aux entreprises guerrières, se rallia au roi et se retira dans ses terres. Revenu à Paris en 1656, il fréquenta alors lessalons puis, en 1658, entreprit la rédaction de ses Maximes. Il déclina l'offre d'un fauteuil à l'Académie et mourut.

Œuvres essentielles :

Son portrait (1659)
Mémoires (1662)
Maximes(1664)(tout d'abord publié sous le titre de Réflexions ou sentences et Maximes morales)

Son œuvre majeure est le recueil de Réflexions ou Sentences et Maximes morales, publié en 1665 sans nom d'auteur. LaRochefoucauld y dénonce, impitoyablement, les déguisements vertueux de l'égoïsme inconscient, que l'on appelle à cette époque « amour-propre ». Cette mise en cause de la vertu, qui n'est quel'imposture de l'orgueil, appartient à une très ancienne tradition chrétienne. Les Maximes enseignent aussi que la vie vaut d'être vécue si on respecte les règles de la sociabilité et de « l'honnêteté ».Extrait représentatif :

L’amour-propre est l’amour de soi-même, et de toutes choses pour soi ; il rend les hommes idolâtres d’eux-mêmes, et les rendrait les tyrans des autres si la fortune leuren donnait les moyens ; il ne se repose jamais hors de soi, et ne s’arrête dans les sujets étrangers que comme les abeilles sur les fleurs, pour en tirer ce qui lui est propre. Rien n’est si...
tracking img