Biographie voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie :

De son vrai nom François-Marie Arouet, Voltaire est né à Paris, dans un milieu bourgeois et aisé ; il perd sa mère à l'âge de sept ans. Il étudie au collège des Jésuites Louis Legrand. Élève brillant, vite célèbre par sa facilité à versifier, Arouet y apprend à plaire et à parler d’égal à égal avec les grands. Il y tisse des liens d’amitié et des relations précieuses dont il saurauser toute sa vie : comme avec René-Louis et Marc-Pierre, futurs ministres de Louis XV. Après le collège la fréquentation de la société libertine du Temple, eut une influence non moins importante sur le jeune Arouet., il adopte la philosophie épicurienne, fondée sur l'apologie du plaisir et l'idée que la nature est bonne.

En 1715, c’est la Régence. Arouet a 21 ans. Il est si brillant et siamusant que la haute société se dispute sa présence. Il aurait pu devenir l’ami du Régent mais se retrouve dans le camp de ses ennemis. Le 4 mai 1716, il est exilé à Tulle. Son père use de son influence auprès de ses anciens clients pour fléchir le Régent qui, bon prince, remplace Tulle par Sully-sur-Loire où il s’installe dans le château du jeune duc de Sully, une connaissance du Temple, qui vitavec son entourage dans une succession de bals, de festins et de spectacles divers. À l’approche de l’hiver, il sollicite la grâce du Régent qui, sans rancune, pardonne. Le jeune Arouet recommence sa vie turbulente à Saint-Ange et à Sceaux, profitant de l’hospitalité des nantis et du confort de leurs châteaux. Mais, pris par l’ambiance, quelques semaines plus tard, il récidive. Le 16 mai 1717, il estenvoyé à la Bastille par lettre de cachet. Il a 23 ans. Il y restera 11 mois.
Libéré, il prend un nouveau nom, Voltaire mais reste suspect pour le pouvoir. Le 17 avril, Voltaire est à nouveau arrêté et est conduit à la Bastille, il y restera 2 semaines et sera libéré à condition qu’il s’exil. C’est pourquoi il s'exile en Angleterre là bas, il découvre un régime de liberté. En 1730, poursuivipour certaines de ses œuvres, il va chercher refuge en Normandie chez son condisciple et ami, l'académicien Le Cornier de Cideville.
En 1734, ses Lettres philosophiques sont condamnées au feu et lui à la Bastille. Il se réfugie en Lorraine, chez Madame de Châtelet.

Puis il séjourne à Paris, publie la satire Le Mondain, qui fait scandale ; Voltaire s'exile en Hollande. Les premiers chapitres duSiècle de Louis XIV, publiés clandestinement, sont saisis. En 1744, il est rappelé à Paris, protégé par Madame de Pompadour. Il devient historiographe du roi de France et est élu à l'Académie Française en 1746. Mais il est disgracié par Louis XV qui ne l'apprécie pas ; Voltaire se réfugie chez la duchesse du Maine qui transpose dans Zadig ses mésaventures de courtisan. A Berlin, chez Frédéric II(où il constate que le despotisme éclairé est possible), il écrit Micromégas (1752). En 1753 il quitte précipitamment Berlin (il est disgracié ; son départ a lieu après un épisode humiliant : il est retenu prisonnier du 1er mai au 6 juillet et doit rendre les papiers du roi qu'il avait emportés). Indésirable en France, il doit chercher un asile. Possédant beaucoup d'argent, Voltaire s'installe àGenève : il écrit le Poème sur le désastre de Lisbonne et Candide en 1759.

De 1760 à 1778, Voltaire vit à Ferney, sur la frontière franco-suisse ; il correspond avec d'Alembert, Frédéric II et Diderot. En 1763, il écrit le Traité sur la tolérance. En 1778, il fait un retour triomphal à Paris : le peuple de la capitale l'accueille avec un tel enthousiasme que certains historiens voient dans cettejournée du 30 mars « la première des journées révolutionnaires ».
Il meurt à Paris le 30 mai 1778. Le 28 février 1778, quatre mois avant sa mort, il déclarait dans une lettre à son secrétaire Vagnière, qui l'a pieusement conservée : « Je meurs en adorant Dieu, en aimant mes amis, en ne haïssant pas mes ennemis, en détestant la superstition. »
Ses cendres sont transférées au Panthéon de Paris le...
tracking img