Bonduelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1610 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) La situation actuelle

Dans un monde où la consommation ne cesse de s'accroître, les besoins énergétiques augmentent de manières importantes alors que les réserves d'énergies s'épuisent.
Les pays doivent faire face à une augmentation des prix et à diverses pressions.
En effet, l'énergie est devenue une source de rivalités, de compétitivité et de pouvoir.
L'environnement fait partie de cedébat.
Les divers protagonistes ont pris conscience que la consommation massive des énergies était nuisible à l'écosystème de la planète. Mais on remarque souvent que la valeur monétaire est au-dessus de la valeur environnementale.

I) En France

La France qui a arrêté sa production charbonnière nationale en 2004, est un petit utilisateur de charbon( 20 millions de tonnes par an)
Comme lemontre le rapport du délégué interministériel au développement durable sur l'énergie charbon, la France ne pourra cependant rayer ce combustible de son mix énergétique et devra lui accorder une place à la hauteur de ses qualités.
Le charbon est un combustible largement disponible dans le monde dont les réserves, en plus d'être très importantes, sont également géographiquement etgéopolitiquement bien réparties, si bien que les risques de tension et de rupture d'approvisionnement sont faibles.
Les réserves connues de combustibles solides sont estimées aujourd'hui à 500 milliards de tep (tonnes équivalent pétrole), ce qui assure au rythme actuel d'extraction, 230 années de consommation.
Les combustibles solides sont produits dans [une très large variété de pays (Etats-Unis, Australie, Afriquedu Sud, Canada, Colombie, Indonésie, pour ne citer que les exportateurs les plus importants) ce qui évite une trop importante sensibilité politique. Les pays gros consommateurs de charbon peuvent compter de façon sure sur le charbon importé. Cette sécurité des importations est assurée par la compétition entre les nombreux pays fournisseurs dans le monde, et aussi par le fait que le charbon est unproduit facilement transportable par voie maritime à des coûts relativement bas et sans infrastructure spécifique lourde (à la différence du gaz qui demande des terminaux spécialisés et des bateaux conçus pour son transport).
Le transport du charbon ne comporte de plus aucun risque majeur d'atteinte à l'environnement. Le charbon est un matériau physiquement stable. Il ne présente pas lesproblèmes de fuites ou d'écoulements associés aux autres combustibles fossiles. Dans le monde entier, le charbon est transporté au moyen de minéraliers de tailles diverses. Les naufrages de ce type de bateaux sont extrêmement rares et n'entraînent pas de pollution maritime. Sur terre, le charbon est transporté par rail, par route ou par bande transporteuse, tous moyens de transport sûrs et sans risquesenvironnementaux pour un combustible solide.
Et dans le monde changeant d'aujourd'hui, un minéralier ou un terminal charbonnier n'est pas une cible privilégiée pour des groupes terroristes : pas de risque d'explosion ou de dissémination nucléaire.
2. Parce que son prix est compétitif :
Le charbon est disponible dans le monde entier. Plus de 85 % du charbon extrait est aujourd'hui consommé dans lepays de production et seulement environ 600 Millions de tonnes font l'objet d'un commerce international.
Avec une distribution géographique équilibrée, le charbon peut être importé à un prix compétitif partout dans le monde.
Comparé au gaz et au pétrole, le prix du charbon a été relativement stable au cours de ces trente dernières années. Alors que les prix du pétrole et du gaz ont fait l'objetde grandes variations et d'une instabilité permanente due notamment à la puissance de l'OPEP, le prix du charbon est resté très constant.
Si récemment le prix du charbon a sensiblement augmenté, c'est vraisemblablement un épiphénomène du essentiellement à une augmentation momentanée des coûts de transports. Les prévisions à moyen terme mentionnent seulement une légère croissance des prix...
tracking img