Bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2968 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:a} Synthèse d’histoire littéraire sur le XVII*e* siècle
Dates politiques à retenir
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
1635 : fondation de l'Académie française.
{draw:rect}La prose d'idées (lettres, portraits, maximes, discours, dialogues, pensées, etc.)
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Le roman
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
La poésie (baroque)
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Le théâtre{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Madame Bovary : une œuvre réaliste ou romantique ?
Une étude de Jean-Luc.
{draw:frame} Autour de 1850, une nouvelle sensibilité autant littéraire que picturale se dessine : il s’agit du réalisme. Tandis que Murger écrit Les Scènes de la vie de Bohème, que Champfleury donne _Monsieur de _Boisdhyver, Courbet déclenche unvéritable scandale avec son tableau Un enterrement à Ornans {draw:frame} parce qu’un chien vient entacher le caractère sacré d’une inhumation. Cette évolution avait été préparée par le positivisme scientiste d’un Auguste Comte qui avait permis de réagir contre les excès du sentimentalisme romantique. C’est dans ces conditions que l’histoire personnelle de Flaubert va rejoindre les tendances d’unecertaine élite de son temps. Il venait d’écrire La Tentation de Saint Antoine, somptueuse évocation de toutes les hérésies, et avait soumis son ouvrage à l’appréciation de ses amis Du Camp et Bouilhet. Les deux critiques conseillèrent alors à Flaubert de renoncer au lyrisme et de purger son esprit trop imaginatif en se consacrant à une histoire triviale. Sous forme de boutade peut-être, ils luiproposèrent de romancer une aventure sordide qui avait défrayé la chronique de Ry : l’adultère, l’endettement et pour finir, la ruine et le suicide de l’épouse du médecin Delamare. Flaubert allait entreprendre la rédaction de Madame Bovary. Son roman serait-il une oeuvre réaliste comme le souhaitaient ses amis ? N’y retrouverait-on pas les traces d’une propension à une rêverie grandiose ? Flaubertpourrait-il discipliner ses tendances profondes ?
{draw:rect}
{text:bookmark-start} {text:bookmark-end} Madame Bovary**, une œuvre réaliste
Qu’est-ce que le réalisme ?
{text:list-item}
Condamnation des dangers du romantisme
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Les éléments proprement réalistes
{text:list-item}{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}

{text:bookmark-start} {text:bookmark-end} Pourtant Madame Bovary** recèle des éléments romantiques
Le moi de Flaubert
{text:list-item}
Le goût de la rêverie
{text:list-item}
Un goût de la période
{text:list-item} {text:list-item}
Les émoisde la passion
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
La révolte
{text:list-item} {text:list-item}

{text:bookmark-start} Un réalisme personnel {text:bookmark-end}
Le dualisme de Flaubert
{text:list-item} {text:list-item}
Un point de vue nouveau et original
{text:list-item}
Un réalisme poétique{text:list-item}
Un pessimisme fondamental
{text:list-item}
Un travail de styliste
{text:list-item}

{text:bookmark-start} {text:bookmark-end} Conclusion
Madame Bovary recèle des aspects réalistes et des aspects romantiques comme l’œuvre de Flaubert qui oscille elle-même sans cesse de la grisaille à la couleur, de la terne réalité aux fastes de l’imagination....
tracking img