Business intelligence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Business Intelligence (ou informatique décisionnelle)

Introduction :

En 1989, Howard Dresner, un chercheur au Gartner Groupe, a popularisé le terme « Business Intelligence », équivalent anglophone de l'informatique décisionnelle. Il l'a décrit comme étant un ensemble de concepts et de méthodes pour améliorer la prise de décisions en utilisant des systèmes s'appuyant sur des donnéesconcrètes et réelles.

L’informatique décisionnelle (en anglais : DSS pour Decision Support System ou encore BI pour Business Intelligence) désigne les moyens, les outils et les méthodes qui permettent de collecter, consolider, modéliser et restituer les , matérielles ou immatérielles, d'une entreprise en vue d'offrir une aide à la décision et de permettre aux responsables de la stratégied'entreprise d’avoir une vue d’ensemble de l’activité traitée.

Problématique :

Qu'apporte la business Intelligence au sein de l'entreprise ?

Plan :

I) Choix d'utilisation de la BI
a. Besoin des entreprises
b. Exemples d'application concernées

II ) Présentation des différentes fonctions de la BI
a. Collecter
b. Intégrer
c. Diffuser
d. Présenter
e. Administrer

III) Principe deFonctionnement

a. Introduction
b. OLTP
c. ETL
d. Datawarehouse
e. Datamart
f. OLAP

Conclusion

Choix de l'utilisation de la BI :

Besoin des entreprises :

Tout d'abords, rappelons-le, le décisionnel ne concerne souvent que les entreprises qui gèrent un historique de leurs événements passés (faits, transactions etc.). Les entreprises qui viennent de naître n'ont souventpas besoin de faire du décisionnel car elles n'ont pas encore besoin de catégoriser ou de fidéliser leurs clients. Le soucis majeur pour elles serait plutôt d'avoir le maximum de clients et c'est après en avoir récupéré un grand nombre qu'elles penseront certainement à les fidéliser et leur proposer d'autres produits susceptibles de les intéresser. C'est ce que l'on appelle Customer RelationShipManagement (CRM ou gestion des relations clients).

Donc les principaux utilisateur d'un système décisionnel sont les décideurs. Les décideurs sont généralement des " marketeurs " ou analystes en général. Ces derniers établissent généralement des plans marketing qui leur permettent de mieux cibler leurs clients, de les fidéliser etc.. Et pour cela, ils ont besoin d'indicateurs et des donnéesrésumées de leur activités (ils n'ont souvent besoin de détail que pour des cas spécifiques). Par exemple, contrairement aux systèmes relationnels (ou base gestion) où les utilisateurs chercheront à connaître leurs transactions pour faire un bilan, les systèmes décisionnels eux cherchent plutôt à donner un aperçu global pour connaître les tendances des clients (d'où l'opposition des deux modes[quantitatif contre qualitatif] ).

Exemples d'applications concernées :

Grande distribution : marketing, maintenance, …

- produits à succès, modes, habitudes d’achat
- préférences par secteurs géographiques
Bancaire : suivi des clients, gestion de portefeuilles
- mailing ciblés pour le marketing
Télécommunications : pannes, fraudes, mobiles, ...
- classification des clients, détectionfraudes, fuites de clients

Présentation des différentes fonctions de la BI :

Collecter :

La collecte (parfois appelée datapumping) est l'ensemble des tâches consistant à détecter, à sélectionner, à extraire et à filtrer les données brutes issues des environnements pertinents compte tenu du périmètre du SID. Les sources de données internes et/ou externes étant souvent hétérogènes tant sur leplan technique que sur le plan sémantique, cette fonction est la plus délicate à mettre en place dans un système décisionnel complexe. Elle s'appuie notamment sur des outils d'ETL (extract-transform-load pour extraction-transformation-chargement).

Cette alimentation utilise les données sources issues des systèmes transactionnels de production, le plus souvent sous forme de :

•...
tracking img