Cas rocheclaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (484 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2) Analysez l’intensité des forces concurrentielles, au sens de PORTER, s’exerçant sur l’entreprise Rocheclaire.Mickaël PORTER a conçu une méthode d'analyse de l'intensité concurrentielle d'unsecteur d'activité. Cette analyse est basée sur l'étude de 5 grands points qui selon lui caractérise tout marché :

La force des concurrents en présence :
L’entreprise ROCHECLAIRE doit faire face à uneconcurrence d’une vingtaine de marques toute plus connu qu’elle comme Badoit du groupe Danone (qui se trouve être l’un des plus grands groupe industriel de France), Perrier, San Pellegrino (Nestlé)ou encore Vichy-Célestins (Castel). Toutes ces marques ont acquis une certaine notoriété dans la grande distribution et ont acquis beaucoup de part de marché.
L’entreprise Rocheclaire détient 10% desparts de ce marché et se place au 4° rang. Cependant ses concurrents sont pour l’essentiel des grands groupes multinationaux et Rocheclaire suit ou subit les conditions du marché.

Les entrantspotentiels :
Étant donné que le marché de l’eau suit une mauvaise passe depuis 2008 suite à la crise économique et au fait que les ménages privilégient d’avantage l’eau du robinet ou l’eau des sousmarques, ce marché ne fait pas l’objet de toutes les convoitises et peu de concurrents potentiels s’y risque. Cependant, face à l’engouement du consommateur face à l’eau gazeuse, le marché de l’eaupourrait éventuellement être de nouveau rentable et attiré la concurrence.

Les clients et leur force de négociation :
Plus la part que représente un Client dans le chiffre d'affaires d'une sociétéest importante, plus le pouvoir de négociation du client est grand.
ROCHECLAIR réalise en 2009 un chiffre d’affaires de 104 millions d’euros, dont 85 % avec les enseignes de la grande distribution.Face à cela, l’entreprise est contrainte de ce plié à la volonté de es clients exigent pour ne pas perdre des parts de marché et de plus l’entreprise prend un gros risque financier en attribuant 85 %...
tracking img