Chapitre 1 de candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1865 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte n°1 Chapitre premier, Candide de Voltaire

Faire percevoir aux élèves la dimension argumentative du conte philosophique.

Introduction

Ce texte est extrait du chapitre premier de Candide, conte philosophique écrit en 1758 par Voltaire et publié anonymement sous le pseudonyme du Docteur Ralph 1759. Cet extrait appartient à l'incipit du récit et à ce titre, il présente les personnages,les lieux et les différents thèmes de l'œuvre.
C'est ainsi que l'aristocratie y est décrite de façon satyrique tandis que la philosophie optimiste est présentée par le biais de l'ironie. Ce chapitre a donc une valeur informative pour le lecteur. Nous étudierons les trois aspects suivants: le conte traditionnel au conte philosophique, la critique de l'aristocratie et pour finir la critique de laphilosophie.

Ironie: Railler des situations ou des personnes en disant le contraire de ce que l'on pense tout en montrant que l'on croit en vérité le contraire de ce que l'on dit .

Dogmatisme: philosophie ou religion qui s'inscrit sur des dogmes et rejette le doute ou la critique.

I- Conte merveilleux ou conte philosophique

a) Un conte merveilleux

Dès la ligne 1, le cadre du contemerveilleux est posé avec la formule « il y avait » propre aux contes de fées et avec le château, élément constitutif du conte. L'imparfait ligne 1 « il y avait », ligne 4 « annonçait », ligne 6 « nommait » évoque un passé révolu. C'est le temps de la narration propre aux contes de fées.
Le titre emploi le démonstratif « icelui » (celui-ci) et il contribue à l'histoire dans un temps ancien.L'utilisation répétée des superlatifs et des comparatifs: ligne 3 « les mœurs les plus douces », ligne 5 « l'esprit le plus simple », ligne 12 « un des plus puissants », ligne 31 « le plus beau des châteaux, ligne 32 « la meilleure des baronnes » impliquent un univers d'exceptions propre aux contes de fées. Le cadre spatiotemporel de la première phase est ambiguë; en effet, si le château est constitutifdu conte de fée, la Westphalie elle, est bien réelle (registre réaliste) . Nous notons également l'allusion à l'Allemagne, souvenir malheureux pour Voltaire lié à son séjour. A l'image des contes de fées, Voltaire nous présente des personnages ayant une seule qualité, à l'exception de Candide, et à la même image des contes de fées, leur rôle est stéréotypé (roi, princesse...).
C'est ainsi que lebaron est décrit par son pouvoir : ligne 12 « un des plus puissant seigneur », la baronne par son poids: ligne 19 « environ 350 livres ». Cunégonde par sa sensualité: ligne 23 « grâce, fraîche, appétissante ». Pangloss par la science qu'il enseigne, ligne 28 « la métaphysico-théologo-cosmolonigologie ».
Seul Candide échappe à ce stéréotype puisqu'il est présenté aux lignes 3 et 4 aussi bienphysiquement que moralement: « sa physionomie annonçait son âme ».
Les noms des personnages sont eux-mêmes symbolique. Celui du baron avec ses allitérations et T, le tourne en dérision ainsi que sa lignée. Le mot Thunder signifie tonnerre en anglais; il ridiculise le baron. Pangloss (composé du grec: pan=tout et glosa=langue) se moque de la philosophie de Leibniz. Candide symbolise l'innocence et lablancheur.

b) conte philosophique

Ce conte ne correspond pas réellement à un conte traditionnel; en effet il ne vise pas d'abord à divertir mais à instruire en argumentant: Voltaire voulant communiquer aux lecteurs son point de vue sur le monde. C'est par cela que des éléments réalistes viennent dès la ligne 1 « Westphalie », nous avons la réalité d'une province allemande. Puis, le ridiculedu nom de famille du baron lui enlève toute dignité ainsi qu'à sa lignée.
Nous percevons implicitement la critique de Voltaire quant à l'aristocratie.
De même, des lignes 6 à 11, en évoquant le débat sur la bâtardise de Candide; Voltaire, une fois encore, ridiculise la noblesse. Voltaire n'hésite pas à intervenir directement ligne 5 en introduisant un doute sur la réalité décrite et en...
tracking img