Chapitre 6 de candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 6 : L’AUTODAFE

I_b) L’un des aspects admirable de cette scène qui est mis évidence avec des outils littéraires est la cérémonie (le spectacle). En effet,premièrement, avec les champs lexicaux ‘sans benito’ symbole de l’inquisition ou ‘puits de flammes renversées’ pour la décoration qui donne une connotation méliorative au texte.Deuxièmement, il y a une valorisation des personnages ‘bel autodafé’, du spectacle ‘grande cérémonie’ et de la musique ‘belle musique’ grâce aux adjectifs mélioratifs. De plus, laprésence de la ‘belle musique’ quand Candide fut fessé, qui symbolise les didascalies, donne un aspect plus spectaculaire a la scène. Pour finir, il y a une ellipse l’oppositionentre la rapidité de l’évocation de la cérémonie ‘huit jours après’ et le ralentissement qui la met en valeur. En conclusion, dans ce chapitre 6 de Candide, la cérémonie estrendu manifeste grâce a de nombreux instruments littéraire tel que l’ellipse ou encore la valorisation des personnages.

II_b) Pour critiquer, Voltaire utilise la dénonciation dela logique absurde. Premièrement, la logique absurde entre le séisme et l’autodafé qui critique l’ignorance et la superstition de la religion, l’inquisition est contraire auxprincipes religieux. Deuxièmement, avec un syllogisme implicite Voltaire critique le choix des victimes et la justification absurde des hérétiques brûlés. Pour finir, lessacrifices humains qui sont fait pour calmer Dieu, font acte de foi mais sont un décalage, absurde et ironique car normalement ce sont des sacrifices volontaires donc critique de lareligion. En conclusion, Voltaire utilise l’ironie et la logique absurde pour critiquer la religion de son époque et faire réfléchir les gens de ses actes inhumain.
tracking img