Choi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1093 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le temps de travail signifie un instrument privilégié pour analyser les règles sociales qui sont la base des recompositions du monde du travail.
Cad que la question du temps de travail est nécessaire pour comprendre la construction des différences entre les sexes, tant dans l’entreprise que dans la famille.
Le travail à temps partiel constitue une forme d’emploi pertinente pour mettre enexergue les mécanismes de hiérarchisation qui structurent le marché du travail : entre hommes et femmes, certes, mais aussi entre les femmes.
Depuis les années 1980, sous couvert de répondre à une « demande sociale » des femmes, les pouvoirs publics ont impulsé le développement du travail à temps partiel. Celui-ci constituait alors un mode de résolution essentiellement féminin de la crise de l’emploi.La question est donc de savoir par quel processus et dans quelle mesure le temps de travail et le statut de l’entreprise contribuent à hiérarchiser les travailleurs et les emplois.
1- Les conditions d’exercice de l’activité de nettoyage
Les conditions de travail dans le secteur du nettoyage et de la propreté sont difficiles.
Le rythme de travail est particulièrement rapide. L’environnement detravail est tout aussi difficile. Ces conditions de travail visent une main-d’œuvre particulièrement doucile et fragile, comme d’origine étrangère, sans diplôme ni qualification, les travailleurs du nettoyage touchent des salaires très bas qui ne permettent pas de compenser un travail cad que non seulement difficile mais aussi dénué d’intérêt.
Et, la courte durée des contrats de travail quipousse les salariés à occuper plusieurs emplois (travail dans un hôtel en début de journée et nettoyage des bureaux le soir par exemple).
1-2 Faire le ménage : une affaire de femmes
L’activité de nettoyage est majoritairement exercée par des femmes.
Ce secteur est marqué par une division sexuée à la fois du temps, de l’espace et des tâches.
En outre, hommes et femmes n’travaillent pas dans lesmêmes espaces : les lieux extérieurs (jardins…) et, dans une moindre mesure, les parties communes (halls, couloirs…) constituent le domaine des hommes,et les femmes sont reléguées dans les espaces privés et « cachés », en tout cas moins visibles : les chambres, les toilettes......
pour les hommes, le recours aux machines automatisées est fréquent, alors que les tâches les moins qualifiées, les plusrépétitives et les moins mécanisées sont effectuées par des femmes.
La politique économique du groupe Sourire consiste à tirer ses prix vers le bas, tout en augmentant ses normes de qualité.
Au sein de la société de sous-traitance, les contrats de travail sont établis au plus près des besoins de l’entreprise, c’est-à-dire quasi exclusivement à temps partiel.
Lors de l’ouverture des premiers hôtelsdu groupe, les activités de nettoyage étaient assurées par un personnel directement employé par le groupe Sourire.
Les salariés des entreprises de nettoyage sous-traitantes se sont alors progressivement substitués aux agents d’entretien du donneur d’ordres.
L’une est employée par le groupe hôtelier Sourire et l’autre par le sous-traitant Clean. La distinction entre ces deux catégories defemmes de chambre qui semblent a priori faire le même travail va plus loin que la couleur de leur blouse.
Le « mode d’emploi », et en particulier le temps de travail, introduit un premier clivage entre les travailleurs.
Le temps de travail est, pour ces femmes, extensible et complètement non-maîtrisable.
(nombreux pendant la période estivale). ne sont pas payées pour le temps de travailsupplémentaire effectué.
Un nombre de chambres à nettoyer en un laps de temps préalablement fixé par la société Clean. Le droit du travail est loin d’être toujours respecté et les droits les plus élémentaires souvent bafoués. L’inégalité des règles applicables aux femmes de chambres du groupe Sourire et à celles de la société Clean se justifient par le fait qu’elles ne sont pas soumises à la même...
tracking img