Commentaire de texte de hegel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lundi 11 janvier 2010
Orsiny
Amandine
Terminale L
Devoir de philosophie :
Le langage – Georg Wilhelm Friedrich Hegel

Dans ce texte, Hegel s'imprègne de la tradition philosophique en abordant un des thèmes centraux : le langage. En effet, cette faculté nous permet de communiquer avec autrui, de reconnaître notre monde ainsi que de donner un sens aux choses qui nous entourent.De ce fait, Hegel démontre encore une fois son appartenance à la philosophie traditionnelle en étudiant encore une fois un des thèmes les plus importants de cette tradition. Il a transcendé les siècles depuis Aristote jusqu'à nous en demeurant à chaque fois une base pour la pensée philosophique. Dans ce texte, Hegel oppose deux de nos facultés: d'une part le langage et d'autre part l'imagination.Dans un premier temps, il nous présente les différentes définitions tout en les démontrant par des exemples propres à chacune, par la suite il insère une sorte de transition sur le langage. Et enfin, il nous présente notre monde comme un royaume en y donnant des caractérisitiques.
Tout d'abord nous allons étudier le contenu du premier paragraphe de ce texte. Dans un premier temps, Hegel nousdonne ses définitions de la faculté du langage et de l'imagination. La première définition, celle du langage, consiste à donner des noms aux objets qui nous entoure afin de leur donner un sens, une existence. Le nom permet de donner une « identité » particulière et unique à l'objet dans le sens où ce nom est suivi de caractéristiques et d'une définition précises et uniques à l'objet. Le nom faitaussi appel à l' « intérieur » de la chose c'est-à-dire qu'il ne se base pas seulement sur l'apparence de la chose, pas seulement sur ce qu'elle paraît être mais bien sur ses fonctions et sur son être en tant que tel. La définition de l'imagination la qualifie comme une « forme vide, signifiante » en ce sens où elle ne s'attache qu'à l'extérieur de l'objet, qu'à ce qu'elle paraît être, seulement àl'image que nos yeux nous donnent d'elle ; la où le langage s'attache à la fois au fond et à la forme. Ensuite Hegel, par la phrase « Tel est {text:soft-page-break} en effet l'être vrai de l'esprit », il amène en quelque sorte une conclusion à la suite des définitions qu'il vient de nous donner. Ainsi pour lui, l'esprit nous permet à la fois de nous attacher à l'extérieur de la chose, à sa formegrâce à l'imagination et de lui donner un nom qui lui est propre, qui nous permet de la définir mais aussi de lui donner un sens qui nous est commun. Par ce biais, les hommes peuvent communiquer entre eux tout en se comprenant puisqu'ils ont adoptés un système de communication où les termes sont communs. Notre esprit nous permet donc de cumuler à la fois la forme par l'imagination et le fond par lelangage. Par la suite, l'auteur nous offre un exemple qui vient illustrer sa thèse du langage. La première vise celle du langage qui, grâce aux noms, définit chaque chose en tant qu'être véritable, il lui donne un sens comme par exemple lorsqu'on dit « _c'est un lion_ », le verbe être nous montre bien que le nom qualifie à la fois la forme de l'animal qui nous a permis de le reconnaître mais aussises caractéristiques comme le fait qu'il soit carnivore. Ce nom n'est pas l'animal en lui-même, il n'a ni pattes et n'est pas de couleur jaune comme l'est le lion ; cependant il le définit grâce à moi car ce mot, ce nom est un son de ma voix. A ce moment, il associe l'imagination à l'intuition, très présente dans la vie animale en nous démontrant que le nom n'est pas la chose comme on l'imagine oucomme on l'a pressenti mais c'est l'objet en lui-même, son être véritable.
La phrase entre parenthèse nous donne deux manières d'utiliser un nom et les sens différent qu'elles prennent en fonction du pronom qui précède le mot « nom ». Lorsque ce pronom est possessif comme « son » précédé de « seulement », le nom désigne un objet qui en fait est tout autre dans le sens où nous appelons un...
tracking img