Commentaire montesquieu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2033 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Montesquieu, théoricien de la séparation des pouvoirs, est l’auteur de l’ouvrage De l’esprit des lois dans lequel il théorise l’idée selon laquelle la garantie de la liberté est assure par la distinction des pouvoirs. Il écrit ceci après un voyage en Grande Bretagne en 1729-1730 ou il a constate que le peuple anglais était plus libre que le peuple français, il s’inspire donc du Bill of rights de1689. Ce texte prend la forme d’une théorie politique ayant pour projet de bâtir une constitution luttant contre le despotisme et garantissant la liberté. Montesquieu va donc chercher à savoir quel organisation politique peut on établir pour assurer aux français une liberté semblable, ou supérieur à celle des anglais ? Après avoir expliquer la nécessite d’une séparation des pouvoirs, il étudierales relations que ces pouvoirs doivent entretenir entre eux.


I. Une condition à la liberté des peuples : « il faut que le pouvoir arrête le pouvoir »

Selon Montesquieu, aucun Etat ne détient sa liberté naturellement, même pour un Etat modéré, la liberté n’est point acquis en soi, il faut de bonnes institutions pour ce faire. Et cette liberté est largement conditionne par l’absence d’abusde pouvoir de la part de celui ou ceux qui le détiennent, le liberté par la modération étant la base de sa pensée.

A. L’impossibilité d’un pouvoir sans limites

-En effet, Montesquieu part du principe ou « c’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porte a en abuser », ligne 6.
Il s’agirait donc de dire que l’homme par nature est déraisonnable, qu’il prend tout cequ’il peut prendre, il prend « jusqu‘à ce qu‘il trouve des limites«  (ligne 7). En admettant cette nature humaine, il faut donc instituer la vie politique de manière à remédier à ces écarts qui dans une certaine mesure, conduiraient au despotisme. Montesquieu insiste sur l’idée de « modération » de l’Etat pour appuyer l’idée selon laquelle l’utilisation du pouvoir doit être raisonnable (au sensquantitatif).
- »Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir il faut que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir » (ligne 10), voici la solution de Montesquieu pour éviter le despotisme. De quoi il s’agit concrètement ? Faire arrêter le pouvoir par un autre pouvoir, c’est d’abord le diviser, pour qu’ainsi les parties du pouvoir puisse se limiter les unes les autres. C’est aussi l’organiserau sein d’une Constitution, de manière à éviter l’arbitraire.
-Pour Montesquieu, un pouvoir sans limites est donc, on l’a compris, un danger et un frein à l’établissement d’un Etat libre. On va donc diviser le pouvoir, sur le modèle de la Constitution d’Angleterre, car Montesquieu part d’un constat simple : le pouvoir est dangereux pour la liberté, il faut donc le limiter.

B. Les troisdistinctions principales

« Il y’a dans chaque Etat trois sortes de pouvoirs : la puissance législative, la puissance exécutrice des choses qui dépendent du droit des gens, et la puissance exécutrice de celles qui dépendent du droit civil » (ligne 18). Cette distinction est ne chez Aristote, donc bien avant Montesquieu. En effet, celui-ci distinguait déjà le pouvoir de faire la loi, le pouvoir del’exécuter et enfin celui de juger les lois.
Chez Montesquieu, cette distinction a pour but principal de garantir la liberté et lutter contre le despotisme. Il semblerait déplacé de charger les intentions d’une quelconque quête de démocratie car ce n’est point le cas, nous le verrons par la suite.
Les trois pouvoirs correspondent aux trois temps de la vie d’une norme : fabrication, application etamélioration. Dans le premier donc, le législateur fait la loi, fixe son temps de validité, et peut même modifier ou abroger les lois préexistantes.
Dans le second, il s’agit de « la puissance exécutive de l’Etat » , « il fait la paix ou la guerre, envoie ou reçoit des ambassades » (ligne 25), pouvoir lie en partie à la politique extérieure , aux relations diplomatiques, à la sécurité du pays....
tracking img