Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1095 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Le roman commence par la description d'une pension misérable tenue par une veuve : Mme
Vauquer. Le narrateur la présente au lecteur en inspectant les lieux et en inventoriant les objets avec
minutie. Cette description constitue un préambule au drame qui va se jouer par la suite. En effet, le
décors préjuge les personnages qui y vivent.
I- UNE DESCRIPTION MINUTIEUSE DU RÉEL
1)L'apparence de la spontanéité
La description semble suivre l'ordre de la découverte et l'on remarque que la narrateur en propose
d'abord une vision panoramique « Cette salle entièrement boisée fut ensuite peinte par une couleur
indistincte aujourd'hui ». La première remarque reste neutre et traduit simplement l'évolution
imposée par le temps comme l'indique les indices temporels « jadis,aujourd'hui ». Elle semble
subordonnée au regard qui se pose au hasard sur les meubles ou les objets qu'elle comporte « dans
un angle est placé une boites à case numérotée qui sert à garder les serviettes ». La description
prolifère par juxtaposition progressive car elle suit le déplacement du regard et celle ci mime la
découverte progressive de la pièce « vous y verriez un baromètre, des gravures àquinquer ». c'est la
vivacité du rythme qui évite la monotonie.
2) La volonté explicative
la syntaxe, se montre révélatrice dans la mesure où l'on note l'omniprésence des subordonnée
explicatives. Le narrateur inventorie le réel et tente de lui apporter une élucidation qui permet au
lecteur de se repérer avec précision dans le cadre présenté. On remarque la présence de repères
spatiaux « lasalle à manger qui lui est contiguë », des explications sur l'utilité du mobilier, une boite
qui sert à garder des serviettes, des comparaisons éclairantes « si vous le compariez à la salle à
manger, vous trouveriez ce salon parfumé et distingué comme doit l'être un boudoir ».
II- LE PARTI PRIS DU DENIGREMENT SYSTEMATIQUE
1) L’insistance sur la négligence
a) la malpropreté
le champs lexicalde la saleté est largement évoqué « la crasse, les buffets gluants, les serviettes ou
tachées ou vinieuses ». On remarque qu'elle ne se cantonne pas au décors mais atteint tous les
objets « la toile cirée grasse, n'épargne pas les pensionnaires ». cet aspect est appuyé par des
remarques apparemment anodines mais qui souligne ? « un fond sur lequel la crasse a imprimé ses
couches de manière ày dessiner des figures bizarres. Le terme « couches » employé au pluriel
suggère l'accumulation, le constat est destiné à susciter le dégoût du lecteur. De même, la remarque
elle est plaquée de buffet gluant insiste sur l'adéquation entre les murs et le mobilier et dénonce les
effets conjugués de la négligence et de la vétusté.
b) le manque de soin
Les adjectifs « carafe échancrée, ternie,chaise estropiée, paillasson piteux, misérables » viennent
renforcer les aspects précédents en assistant sur la détérioration pour proposer la vision d'une
déchéance. Les altérations insiste sur l'interaction entre le milieux et les habitants. Le jugement du
narrateur apparaît dans la gradation.
2) La critique du mauvais goût
a) le jugement de valeur
L’adjectif « exécrable » ligne 19, lesubstantif « débris » ligne 16 à connotation négative proposent le
point de vue critique du narrateur et de ce fait orientent la perception du lecteur. La mention de
l’objet est suivie de commentaires descriptifs de sorte qu’il semble trainer après lui les traces
indélébiles de sa dégradation « il s'y rend compte de ses meubles indestructibles proscrits partout
mais placés là comme le sont lesdébris de la civilisation incurable ». De plus, l'inventaire est appuyé
par des subordonnées qui font ressortir l'aspect sordide des lieux « des gravures exécrables sui ôtent
l'appétit « pour qu'un facétieux externes écrivent son nom e se servant de son doigt comme de
style »
b) un choix désastreux
les couleurs discordantes
« toutes encadrées d'un bois vernies... les cailles incrustées de...
tracking img