Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3883 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours 5. La politique économique

Depuis le début du cours, on a mis l’emphase sur les théories économiques, aujourd’hui on passe à un autre niveau, à une autre dimension, celle du rôle et de l’action des pouvoirs publics. La semaine dernière : Le néolibéralisme qui s’est imposé dans les années 70 et 80. Hayek et Friedman comme figures centrales. Le marché tend vers l’équilibre, Lesdéséquilibres ne justifient pas l’intervention. L’intervention est néfaste – elle fausse le marché, empêche les ajustements et elle brime les libertés économiques. 1. Le rôle de l’état (du politique) et des politiques économiques : une constante variable État rôle économique : le rôle des États dans l’économie a toujours été fort présent. Tout est dans le rôle et la finalité de l’action publique. Un desindicateurs est le poids du secteur public dans le PIB (Tanzi cite 12% PIB en 1913 et 45% en 1995). L’ampleur et la nature de son rôle varient selon les époques, et les pays. Les facteurs qui influencent le rôle de l’État ainsi que les formes et orientations des politiques économiques sont nombreux. • facteurs idéologiques (idées des économistes - idées politiques/fonctions de l’état) • facteurséconomiques-conjoncturels (crimes économiques, évolution économique, dépression, catastrophe) : o prévenir les abus de pouvoir économique (Sherman Act), o les crises : La crise de 1929 marque la fin du mythe de l’autorégulation des marchés, a notion de régulation (opposée à réglementation, conception plus interventionniste et dirigiste) apparaît aux États-Unis. Le New Deal de 1933 est un programme poursortir de la crise. Aux Etats-Unis, la réponse est la mise en place d’un contrôle indépendant du pouvoir exécutif et administratif (rôle important des commissions, mandatées par les lois qui ont des pouvoirs d’instruction, de délibération et de sanction indépendants du pouvoir public. Pas de vision globale et de finalité sociale, pragmatisme. En Europe : nationalisations (chemin de fer,électricité), processus plus politique lié au gouvernement. Contrôle direct. o Mondialisation, changements technologiques • facteurs politiques (guerre, rivalités, terrorisme), • structures sociales et de pouvoirs, cultures, etc…

2. Influence des idées économiques a. Mercantilisme et approches nationalistes- industrialistes

Lien étroit entre Marché (commerçants) et État : connivence; Système deprivilèges (réglementation, entente) Rôle de l’État dans le développement industriel, idée de soutien aux champions nationaux et de protection aux industries naissantes (List). Instrument Politiques Industrielles et Commerciales. Les industrialistes. b. Libéralisme o Réaction contre le rôle prédominant du secteur public et contre les monopoles. L’état et les monopoles sont des freins à croissance économiqueet une interférence pour l’activité économique. o Idée de séparation économie et politique : rejet des monopoles soutenus par l’État. o Idéalisation du principe de concurrence et des forces du marché. Lien direct entre intérêt privé et intérêt général. Idée d’autorégulation. o L’état gendarme ; l’état minimal. Son rôle se limite o à garantir les libertés individuelles, o assurer la défensenationale et maintenir l’ordre (pouvoir coercitif monopole de la violence), o créer et garantir un système de droits de proprié té et faire respecter l’inviolabilité des contrats, o contrôler la monnaie, o et faire respecter les règles économiques. o L’état est neutre : il n’a pas à procurer une assistance aux moins performants ou aux plus démunis. La pauvreté est nécessaire à l’équilibre de la société.c. Socialisme – État social Principe d’égalité, instruit le rôle de l’état dans la redistribution des revenus (pays communistes, autres pays - économies mixtes, différents degrés de planification). L’état doit réduire les inégalités, réduire les revenus des riches et augmenter celui des pauvres (taxation des revenus, taxation progressive, subventions aux produits de base, prestations...
tracking img