Cretion concession auto ma

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie I : Le secteur automobile au Maroc

1. ANALYSE DU SECTEUR AUTOMOBILE MAROCAIN

1.1. PRESENTATION DU SECTEUR

1.2. PERFORMANCES DU SECTEUR

1.3. EVOLUTION DU MARCHE

1.4. EVOLUTION DES VENTES

1.5. ANALYSE DU SECTEUR PAR TYPE D’ACTIVITE

1.5.1. MONTAGE LOCAL (CKD)

1.5.2 L’IMPORTATION DES VOITURE(CBU)

1.5.3. SOUS-TRAITANCE AUTOMOBILE

1.5.4. VéhiculesImportés d'Occasion(VIO)
1.6. analyse du secteur par region

2. ÉTUDE BENCHMARKING RELATIVE AU SECTEUR AUTOMOBILE

2.1. POPULATION ET PIB

2.2. INDUSTRIE AUTOMOBILE

2.3. AGE DU PARC

2.4. EMPLOI ET SALAIRES

3. ANALYSE SWOT DU SECTEUR AUTOMOBILE MAROCAIN

3.1. FORCES

3.2. FAIBLESSES

3.3. OPPORTUNITES

3.4. MENACES

4. ENJEUX DU SECTEUR AUTOMOBILE MAROCAIN

4.1.FIN DE LA CONVENTION ENTRE L’ETAT ET LE GROUPE FIAT

4.2. CONJONCTURE INTERNATIONALE DIFFICILE

4.3. EMERGENCE AUTOMOBILE 2007

Partie II : Création d’une concession de voiture de marque chinoise

Introduction

1. environnement

1. La ville

2. Environnement politique

3. Environnement économique

1. étude MKG et commercial

1. Présentation du projet

2. Lieud’implantation

3. Clientèle

4. Concurrence

2. strategie MKG

1. Segmentation

2. strategie de positionnement

3. Politique de produit

4. Politique de prix

5. Ploitique de distribution

6. Politique de communication

4. étude technique

4.1. Besoin en personnel

4.1.1. Descriptif quantitatif et remuneration

4.1.2.Descriptif qualitatif

4.1.3. Recrutment

4. Formation

4.2. Etude juridique

4.2.1. DE la forme juridique

4.2.2. Criétre du choix

4.2.3. Procedure administratif *

4.3. ETUDE FINANCIERE

Partie I : Le secteur automobile au Maroc

L'automobile au MAROC prend une importance grandissante au niveau de l'économie nationale et laisseprésager un avenir prometteur pour les professionnels du secteur comme le démontre plusieurs indicateurs:

Le marché automobile est un marché super dynamique qui a connu ces dernières années une croissance à deux chiffres pour atteindre le pic de 30% en 2006. Désormais le marché a franchit le cap psychologique des 100 000 voitures vendues.

Le redéploiement de Renault au Maroc à traversla production de la « Logan» et son exportation, témoigne de la position privilégiée qu'occupe le Maroc au niveau de la région Euro méditerranéenne en tant que nouvelle plate forme de l'industrie automobile.

L’afflux croissant des investissements étrangers provenant d'une part, des équipementiers, qui contraints à réduire leurs coûts, s'intéressent au Maroc en tant que site deproduction compétitif pour fournir particulièrement les marchés de l'Europe du sud et d'autre part, des sociétés de services liés à l'automobile qui sont attirées par les opportunités que présente un marché local en forte croissance.

Il est clair que l'objectif visé par les pouvoirs publics et les professionnels, est d'assurer la pérennité de cette dynamique de façon à permettre au Maroc deconstituer une "filière", à même de répondre aux demandes des marchés local et international

1. ANALYSE DU SECTEUR AUTOMOBILE MAROCAIN

1.1. PRESENTATION DU SECTEUR

L’industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des exportations industrielles et entraîne une grande partie de l’économie marocaine. Cette activité comporte plus d’une centaine d’entreprisesdont près de 85 unités spécialisées entre constructeurs et équipementiers, occupant près de 20.000 personnes en emplois directs.

L’activité de montage des véhicules particuliers et utilitaires légers s’identifie pratiquement à la Somaca qui assure actuellement, après l’échéance de la convention de la voiture économique avec Fiat, le montage des marques Citroën et Renault pour les véhicules...
tracking img