Crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (573 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
4 – L’interventionnisme face à l'ultralibéralisme


Pour faire face à cette crise, les banques centrales des différents pays n’ont que deux mesures à leur disposition. Changer leur taux directeuret/ou injecter de l’argent dans les établissements en difficulté (nationalisation) ou aux banques qui rachètent leurs consœurs en faillite.


Lorsqu’une banque centrale baisse son taux directeur,elle baisse le taux d’emprunt de liquidités aux banques commerciales. Les établissements sont donc plus enclins à emprunter à la Banque centrale, et donc plus favorables à proposer des prêtsinterbancaires. C’est l’attitude que la Réserve fédérale américaine (Fed) a adopté depuis début 2007. Afin d’encourager les banques à se prêter entre elles, la Fed a baissé plusieurs fois son taux directeur,passant de 5,25 % en juin 2006 à 2% en avril 2008.

Le 8 octobre, sept banques centrales dont la BCE et la Fed ont frappé un grand coup en abaissant de manière simultanée et inattendue leurs tauxdirecteurs. La baisse, concertée, est de l’ordre d'un demi-point.


Mais pour éviter de sombrer dans un chaos total, la Fed a été obligée d’aller plus loin. En moins de deux semaines, legouvernement américain a dû nationaliser pas moins de trois géants de la finance, un comble pour une économie qui prône l’ultralibéralisme.


Le 17 mars 2008, la banque d’investissement Bear Sterns estrachetée par JPMorgan pour 236 millions de dollars, après que la Fed ait octroyé plus de 29 milliards de dollars de prêt pour sauver l’établissement de la faillite.


Le 7 septembre, Fannie Mae etFreddie Mac, deux piliers du crédit immobilier aux Etats-Unis sont sauvés grâce à un chèque de la Fed d’un montant de 200 milliards de dollars. Dix jours plus tard, c’est au tour du premier assureuraméricain, AIG, de se faire nationaliser à hauteur de 80%, moyennant une nouvelle injection de 85 milliards de dollars de la part du Trésor.


D’autres établissements se font racheter par des...
tracking img