Danone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En 1966, deux entreprises de verre annoncent leur fusion. Ce rapprochement de deux entités de verre permet une stratégie de concentration d’industries. L’objectif est alors de faire face au développement de la concurrence. De plus, il fallait se diversifier afin de limiter les risques.

En 1968, le groupe BSN tente une OPA sur l’entreprise St Gobain. Il s’agit ici de créer une structure capablede survivre à l’expansion du marché et de rivaliser avec la concurrence. Cette OPA échoue.

Un plus tard, le groupe BSN prend le contrôle des sociétés Evian et Kronembourg. BSN pense que l’activité de verre va perdre son monopole. Cette entrée dans le secteur alimentaire permet au groupe de diversifier ses activités. Nous pouvons alors penser qu’il s’agit d’une stratégie d’intégration verticaledans la mesure où BSN offre du contenu à ses contenants (intégration liée). Il existe une complémentarité évidente entre ces deux activités. (boissons et bouteilles) Le but est alors de développer le groupe exerçant de nouvelles activités. Il est fondamental d’occuper une place importante sur un marché. Financièrement, BSN n’avait pas les moyens suffisants pour acquérir Evian , Kronembourg et laSEB. Elle ne disposait pas de la trésorie nécessaire. L’unique solution était alors d’absorber ces différents entités en payant les propriétaires par des actions BSN crées à cet effet. Cette diversification a entrainé divers changements dans la gestion du groupe. La méthode de direction par objectif (DPO) a été employée.

Puis en 1973, après avoir fusionné avec Gervais Danone, BSN-Gervais Danonedevient le premier groupe alimentaire français. Il s’agit alors d’une opération de croissance externe qui permet à BSN de pouvoir pénétrer sur de nouveaux marchés, dans de nouveau pays et renforcer fortement sa position dans l’alimentaire. En effet, BSN devait acquérir rapidement une taille critique qui lui permettrait de financer la recherche et s’implanter d’avantage sur le marche. Lacroissance interne est alors insuffisante. Le problème de cette fusion repose sur le cout. En effet, la croissance externe a un cout élévé qui peut compromettre l’équilibre du groupe.

Cette même année, une crise s’installe suite à la guerre du Kipour et le choc pétrolier. Le secteur du verre n’y résiste pas. Le groupe considère alors qu’il s’agit d’une mutation durable.
C’est la raison pour laquellel’activité de verre est cédée. Il y a également un changement de stratégie du groupe. Il s’agit alors d ‘une stratégie de recentrage qui n’a aucun problème de financement. L’objectif est de concentrer les ressources sur des activités où le groupe tient des positions de leadership.

Dès le début des années 1980, le groupe décide de s’internationaliser. En effet , il n’a aucune dimensioninternationale contrairement à ses concurrents. Rachats, partenariats, joint ventures, l’entité accélère son développement en augmentant le nombre d’acquisitions au niveau de l’Europe. L’objectif est alors d’être présent dans tout le territoire européen. Cela entraine des conséquences financières, en effet le rachat à un cout non négligeable.

En 1986, BSN-Gervais Danone continue son développement enacquiérant Général Biscuit. Il s’agit là encore d’une opération de croissance externe qui permet au groupee de s’introduire sur le marché des biscuits. Il s’agit d’une stratégie de diversification qui a pour but d’augmenter la place du groupe sur le marché de l’alimentaire en pénétrant sur de nouveaux marchés.

En 1989, suite à la chute du mur de Berlin, le groupe continue son développement et soninternationalisation en prenant le contrôle de diverses entreprises existantes. Des stratégies de croissance externe et de coopération sont menées.

En 1993, le groupe se développe à l’international en multipliant les acquisitions. L’objectif est de renforcer la présence du groupe et de ses activités au niveau mondial. Cette internationalisation est toujours d’actualité.

Enfin depuis 1987, le...
tracking img