Developpement durable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1840 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Développement durable
{draw:frame}
« Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs »
Définition proposée en 1987 par le rapport Brundtland
SOMMAIRE
Le secteur d’activité
Les cinq secteurs de l’énergie renouvelable
Bilan actuel des énergies renouvelablesEvolution future du marché
Les acteurs du photovoltaïque
L’offre
L’Etat
Le secteur d’activité L’énergie renouvelable couvre cinq secteurs : Energie de l’eau : Les centrales hydroélectriques
{draw:frame} {draw:frame} La géothermie :
{draw:frame} {draw:frame} L’énergie solaire :
La biomasse :
{draw:frame}
La biomasseconstitue l’ensemble des matières organiques produites grâce à l’énergie solaire, qui peuvent devenir des sources d’énergie. Les plantes captent et utilisent ces matières organiques grâce à la chlorophylle (processus de photosynthèse : les plantes absorbent du gaz carbonique et rejettent de l’oxygène). La biomasse peut être utilisée soit directement (bois-énergie), soit après une méthanisation de lamatière organique (le biogaz ; fermentation des matériaux organiques, par exemple avec des compostes) ou après de nouvelles transformations chimiques (agro carburants).
{draw:frame} {draw:frame} L’énergie du vent :
_Bilan actuel des énergies renouvelables_
{draw:frame} _
_
{draw:frame} Voici l’évolution de la consommation d’énergie finale par énergie en France (en mégatonneéquivalent pétrole) :
{draw:frame} La consommation d’énergie renouvelable est passée de 8,7 Mtep entre 1970 à 12,2 en 2OO7, soit une augmentation de 40,2%. Même si cet accroissement peut sembler important, la part des énergies renouvelables reste très modeste au regard de celle du pétrole qui représente 43,8% du total (contre 7,5% pour les EnR).
{draw:frame}
{draw:frame}
En 2007, larépartition des différentes sources d'énergie renouvelables produites en Franceétait la suivante :
En 2007, la production d'énergie renouvelable atteignait 18 Mtep soit 13% de la production d'énergie française ou 6,6% de la consommation d'énergie primaire.
Evolution future du marché Le tableau ci-dessous indique les potentiels d’emplois dans les différentes filières des énergiesrenouvelables en 2010 et 2020. Il découle d’un projet baptisé MITRE (Monitoring and Modeling the Initiative on the Targets for Renewable Energy), commandité par la commission européenne. Ce projet étudie l’impact du développement des énergies renouvelables sur l’emploi et découpe son étude en deux scénarios : Un scénario tendanciel qui correspond à décrire l’évolution de l’emploi selon la poursuite de latendance actuelle (celle de 2003) et un scénario stratégie avancée qui prend l’hypothèse de politiques volontaristes en faveur des énergies renouvelables.
Le tableau nous indique que par année en 2020, il y aura 104.800 créations d’emplois dans le secteur si nous gardons la tendance actuelle et 167.200 créations avec des politiques plus volontaristes de la part des Etats. On peut donc penser qued’une manière ou une autre, l’augmentation de la demande des énergies renouvelables va entrainer une création d’emploi conséquente. Cependant le laps de temps entre la transition des combustions fossiles aux énergies renouvelables est relativement court. Sur le long terme, le secteur a un bel avenir devant lui, tandis que le court terme rencontre différentes barrières :
Les producteursd’énergie renouvelable sont en concurrence avec l’énergie nucléaire mais aussi fossile, qui sont capables de produire de l’électricité à moindre coût puisque les investissements initiaux ont déjà été amortis, leur coût intègre le retour d'expérience et les économies d'échelle déjà réalisées.
L’investissement de départ trop élevé des énergies renouvelables, qui peut rebuter le...
tracking img