Discours de la servitude volontaire la boetie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (449 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Discours de la servitude volontaire, La Boétie, 1576
La Boétie : très cultivé, lu gd textes grecs, vient d’un milieu favorisé, bcp argent dc bcp études juste pr plaisir, mort à 33ans par maladie(1563) LB au XVI est récupéré par les anarchistes. Ecrivain humaniste
LB s’adresse aux peuples du monde entier (pauvres) désignés par « vous »
Il ne s’inclue pas, est à l’extérieur, pense pas cme eux,fait pas parti des pauvres ni pouvoir : « je » désigne LB à la fin du texte, il donne des solutions. Il y a une forme de supériorité.
1er paragraphe : 30 lignes : une idée, soumission des peuples,constat
2ème paragraphe : 3 lignes : solution, démarche à suivre pr se débarrasser de cette soumission simple dc pas la peine d’expliquer ni argumenter
30lignes de misère # 3lignes pr se débarrasser.Pas révolutionnaire= ne plus obéir ni agir. Pas agir ajd, il passerait pour un pacifiste, un non violent.
« il » désigne le roi, « ennemi, maitre, meurtrier, larron » violeur « élever vos fillesafin qu’il puisse assouvir sa luxure » uniquement par termes de délinquance possible. « Il » peut s’appliquer à tous à tout moment de l’Histoire = texte universel, intemporel
Ce texte est uneinvitation à la désobéissance civile face à la tyrannie ? (~ désobéir au pouvoir)
I. Un texte qui cherche à persuader
Analyse de l’énonciation, dc place de l’écrivain peu d’arguments mais une descriptionla modalisation : tournure qui renseigne sur les pensées de LB « vous vous laissez » = choix
adj qual à valeur d’arguments « peuples insensés » « nations opiniâtres du mal » = qui réfléchit pas,obsédés par le mal
II. Les responsables de la servitude
Le peuple lui-même, avc « volontaire », portant aucun intérêt à être en servitude
« vous vous laissez » désigne peuple sans intervention du maitrePeuple a gout de obéissance/servitude qui vient de ignorance/inculture car pas hab d’être libre
(l18) peuple croit que son intérêt est même que celui du maitre, (l10) confond ses intérêts ,...
tracking img