Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 66 (16262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L' INDUSTRIALISATION EN FRANCE

F. Caron :" A la fin du XIX siècle, 'La France est un grand pays industriel faiblement industrialisé".

PLAN DU CHAPITRE

Introduction : La singularité de la Croissance Française au 19ème siècle, à la recherche d'un "take off".

1 - Les progrès agricoles et la première industrialisation.

11. Le développement agricole.

111. Les tendances générales.1111. Un retard structurel sur le 18ème.

1112. La persistance du poids de l'économie agricole.

112. Les étapes de la croissance agricole.

113. La politique agricole de la France jusqu'en 1914.

12. Les débuts de l'industrialisation.

121. Les industries motrices dans la l ère phase d'industrialisation.

1211. L'industrie textile.

1212. L'industrie sidérurgique.

122. Le retardde la France dans le développement industriel.

1221. Les facteurs favorables.

12211. Les aspects institutionnels et juridiques.

12212. Les aspects scientifiques et techniques.

1222. Les Facteurs défavorables au développement.

12221. L'évolution démographique.

12222. L'insuffisance de ressources naturelles.

12223. L'épargne etl'investissement.

12224. Le protectionnisme et l'instabilité politique

2. Les caractéristiques de la croissance Française jusqu'en 1914.

21. Les rythmes de croissance et les industries motrices.

211. 1800-1840 Le textile.

212. 1850-1880 Le chemin de fer.

213. 1890-1913 La 2ème révolution industrielle et l'acier.

22. Les traits particuliers de l'appareil productif français.

221.La prospérité industrielle est restée longtemps liée à la prospérité agricole

2211. à Long Terme.

2212. à Court Terme les crises

22121- Les crises d'ancien régime

22122- Les crises mixtes

221221 - La datation des crises mixtes

221222 - Un exemple de crise mixte : la crise de 1848

222. Une production diversifiée de qualité plutôt qu'une production de masse.

223. Une fortedispersion des entreprises - faible concentration.

23. Les aspects monétaires et financiers.

231. Stabilité et évolution de la monnaie.

2311. Du bimétallisme au monométallisme.

2312. Le développement de la monnaie papier.

2313. Les progrès plus timides de la monnaie scripturale.

232. L'évolution du système bancaire, une spécialisation tardive.

2321. Jusqu'en 1830-1850 : laprédominance de la haute banque.

2322. 1&30-1850 : Age héroïque de quelques aventuriers de la finance.

2323. à partir de 1850 : l'apparition des nouvelles banques.

2324. Une spécialisation tardive du système bancaire vers 1880.

24. Les échanges extérieurs.

241. La balance commerciale.

242. La balance des paiements courants

25. La question sociale

251. La naissance du droit dutravail.

252. Les débuts du syndicalisme ouvrier.

Conclusion : Un modèle français de développement au XIX siècle.











LES LANGUEURS DE L'INDUSTRIALISATION EN FRANCE

Introduction :

La singularité de la croissance Française au XIX, à la recherche d'un "Take off".

Dès 1921, l'historien Anglais J.H Clapham avait opposé la lenteur du développement graduel etpresque insensible de l'économie Française au caractère rapide et brutal de la croissance allemande. Depuis cette date, les comparaisons de l'économie Française avec ses voisines ont été reprises bien des fois.

On a longtemps admis l'idée d'un retard et d'une inadaptation de l'économie Française, à cause d'eux, la France aurait été distancée progressivement par les autres puissances. Cetteconception traditionnelle a été remise en question récemment. François Crouzet a montré qu'en tenant compte du revenu national par tête ; depuis le début du 18ème siècle jusqu'à 1914, la France a connu un taux moyen de croissance très proche de celui de la Grande Bretagne : 1,3 % pour la G.B., 1,2 % pour la France. Dans le seul domaine industriel, les taux de croissance par tête seraient de1,5 %...
tracking img