Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (418 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
II-Expression écrite

La multiplication des médias a conduit à une rapide évolution du rire. Que ne ferait-on pas pour déclencher le fameux rire du public, les humoristes n’en finissent pas derepousser les limites de l’acceptable et le monde politique en fait très largement les frais. Autrefois dans l’antiquité seul le bouffon pouvait et avait le droit de faire rire en abordant des sujetssensibles qui pourrait fâcher si cela ne serait pas dit avec humour, car il rapellait notamment au roi les limites de son pouvoir et disait tout haut ce que tous le monde pense tout bas.

Le rire depuisà évoluer il n’est plus le même avec l’explosion des nouvelles technologies car sa fonction de base restera toujours la même qui est celle de divertir.

Autrefois il fallait se déplacer voir uncomique sur scène pour rire, aujourd’hui plus besoin nous rions de la télévision des nouvelles émissions télé faite exclusivement pour divertir comme le « Jamel Comedy Club » ou des émissions commecelles de Laurent Ruquier « On n’est pas coucher » qui traite des sujets d’actualité avec toujours cette touche d’humour. Ces émissions touche un nombreux public car nous aimons rester chez soi passer unbon moment, il n’est plus nécessaire de se déplacer tout nous est servit à la télévision.

Mais le rire peut parfois aller très loin,  autrefois il n’était pas permis de rire de la religion ou desujets sensibles avec de l’humour noir notamment. Ce genre d’humour peut ne pas plaire à tous le monde et même parfois blesser c’est le cas du journal satirique Charlie Hebdo qui ne cesse de publier descaricatures sur les prophètes en Islam, on parle de liberté d’expression mais quand on s’attaque aux principes fondamentaux de la religion, c’est de la provocation. C’est s’attaquer à une communautétoute entière il ne doit pas aborder les symboles forts de la religion. Récemment, des catholiques ont manifesté pour interdire une pièce de théâtre «Golgota Picnic » qui juger trop provocante et...
tracking img